Si l’Ukraine gagne, pourquoi les États-Unis demandent-ils un cessez-le-feu ?

par Moon of Alabama.

Hier, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a appelé le ministre de la Défense de la Fédération de Russie, Sergueï Choïgou.

Pourquoi ?

Le relevé américain de l’appel dit :

« Le 13 mai, le secrétaire à la Défense Lloyd J. Austin III s’est entretenu avec le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou pour la première fois depuis le 18 février. Le secrétaire Austin a demandé instamment un cessez-le-feu immédiat en Ukraine et a souligné l’importance de maintenir les lignes de communication. »

Austin est à l’origine de l’appel et les États-Unis cherchent à obtenir un cessez-le-feu en Ukraine !!!

Ne nous dit-on pas que l’Ukraine est en train de gagner la guerre ? Qu’elle va bientôt repousser les forces russes au-delà de la frontière ? L’opération « d’affaiblissement de la Russie », qu’Austin avait publiquement annoncée il y a deux semaines, ne semble pas aller si bien que ça.

Je vous l’avais dit !

Gonzalo Lira pense que l’appel laisse présager un effondrement prochain des forces ukrainiennes. Espérons que c’est effectivement le cas car cela semble être la seule chance que la guerre se termine bientôt.

L’Ukraine perd jusqu’à 15 000 hommes par mois dans la guerre. Le total des pertes ukrainiennes, morts et blessés, s’élève probablement déjà à 50 000. Les armes que les États-Unis et d’autres pays fournissent ne sont pas suffisantes pour soutenir la guerre. L’Ukraine n’a plus que 3 jours de réserves de diesel et d’essence. Le gros de ses forces est immobile et se fait encercler par les forces russes. Leur situation est désespérée.

Le Pentagone sait bien sûr tout cela et c’est pourquoi Austin a lancé l’appel et demandé un cessez-le-feu.

La partie russe n’acceptera pas de cessez-le-feu. Du moins, pas à moins que « l’Occident » ne propose de revenir sur certaines des 6400 mesures de sanction qu’il a prises à l’encontre de la Russie.

Il y a récemment un certain nombre d’autres points qui jouent également en faveur de la Russie :

  • Les perspectives économiques de la Russie sont bonnes. Elle aura une récolte de blé record. Ses mesures internes visant à compenser les résultats des sanctions fonctionnent. Les contre-sanctions que la Russie a maintenant initiées contre ses ennemis commencent à être efficaces.
  • La Hongrie a bloqué les sanctions européennes contre le pétrole russe.
  • La Turquie ralentit, voire interdit, l’entrée dans l’OTAN de la Suède et de la Norvège, pays amis des Kurdes.
  • Les livraisons d’armes américaines à l’Ukraine cesseront le 19 mai, à moins que le Congrès n’autorise de nouvelles livraisons.
  • Le sénateur Rand Paul a bloqué le projet de loi nécessaire en demandant, ce qui est tout à fait raisonnable, qu’un inspecteur général examine la destination des 40 milliards de dollars destinés à l’Ukraine. Les démocrates n’apprécieront certainement pas.
  • Le prix de l’essence aux États-Unis a atteint un niveau record.
  • Les prix du gaz naturel européen ont également bondi après que l’Ukraine a bloqué le flux de la Russie par l’un des pipelines et alors que le flux par le pipeline de Yamal en Pologne a été arrêté en raison des contre-sanctions russes.
  • Le Monde a vérifié et publié une vidéo montrant un « bataillon de volontaires » ukrainien, dirigé par un criminel notoire, torturant des prisonniers de guerre russes.
  • La Russie a publié de nouveaux documents sur la « recherche » biologique de l’armée américaine en Ukraine. D’autres pays se posent également des questions sur ces activités.

Le ministère britannique de la Défense affirme que la Russie a perdu une quantité importante de matériel et d’hommes lors d’une tentative de traversée du fleuve Seversky Donets. Cependant, les photos aériennes publiées par le ministère ukrainien de la Défense montrent qu’environ la moitié des véhicules détruits sont des BMP-1 dotés de la petite tourelle originale pour un homme et du canon de 73 mm. On dit que la Russie n’en possède plus. Tous ses BMP-1 en service actif auraient été modernisés et sont désormais équipés de tourelles différentes, de mitrailleuses 30 mm et de fusils plus longs. Le passage a dû donner lieu à une bataille plus importante, les deux camps ayant probablement subi de lourdes pertes. De plus, les combats se déroulent maintenant sur le côté ouest de la rivière. Les forces russes ont donc dû traverser la rivière en nombre significatif

Source : Reseau International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.