Seine-et-Marne. Provins veut armer sa police municipale

Lors de ses vœux, le maire de Provins, Olivier Lavenka, a annoncé le développement de la police municipale de la cité médiévale. Et cela passera notamment par son armement.

25601-190121191306047-0-854x569Illustration – Les policiers municipaux provinois pourraient bientôt être armés (©LaRep77)

Ce fut l’une des principales annonces faites pas Olivier Lavenka, maire de Provins, lors de ses vœux présentés aux Provinois le 10 janvier dernier : « 2019 sera une année de changement important pour notre police municipale. Nous avons fait le choix de renforcer son budget. »

Le premier édile de la cité médiévale a en effet décidé de développer et de restructurer la force de sécurité communale. Avec notamment une augmentation des effectifs (lire encadré) et un geste fort : « Nous allons solliciter l’armement de nos effectifs dans les toutes prochaines semaines », a-t-il précisé. Il s’agira de pistolets semi-automatiques 9 mm.

Pour cela, la commune va devoir signer « une convention de coordination » avec la police nationale et demander une « autorisation d’acquisition et de détention d’armes ».

Recours au « Bouclier sécurité »

Le maire devra ensuite adresser une demande motivée à la préfecture pour les agents qu’il souhaite équiper (les cinq déjà en poste, dont un déjà armé, et les deux policiers qui vont prochainement être recrutés – lire ci-dessous), précisant les missions de l’agent et, notamment, les risques courus. L’ensemble des effectifs nouvellement armés devra avoir suivi une formation spécifique.

Le 21 décembre dernier, à l’occasion du vote du budget 2019, le conseil municipal a également décidé à l’unanimité « de solliciter des aides aussi élevées que possible auprès du Conseil régional au titre du dispositif  »Bouclier Sécurité Ile-de-France », et de tous autres financeurs. »

Ce dernier a pour objectif d’aider les communes à doter leur police municipale des meilleurs équipements en matière d’immobilier, de protection, de renseignement et d’interception.

Parmi eux : des gilets pare-balles, des bâtons de défense, des terminaux portatifs de radiocommunication, des caméras-piétons, des véhicules avec caméras embarquées, des barrières, des bornes, des plots, ou encore des portiques.

Cette subvention régionale, fixée à 30 % maximum du coût hors taxe des équipements et véhicules, viendra soutenir les 106 758 € d’investissements communaux prévus en 2019 sur le volet sécurité.

Les effectifs revus à la hausse
Afin de renforcer sa police municipale, la Ville de Provins va également augmenter ses effectifs : « Deux policiers vont être recrutés, ce qui permettra d’apporter 40 % de présence et de proximité en plus sur le terrain, notamment via l’îlotage dans tous les quartiers et particulièrement en soirée et le week-end », explique Olivier Lavenka, le maire de la commune. Avec ces arrivées, la cité médiévale va ainsi passer de cinq à sept policiers municipaux.
L’élu a par ailleurs annoncé le départ à la retraite d’Yves Monnicault, le chef de la police municipale, et l’arrivée de son successeur dans les prochaines semaines.

Nouveau poste de police, SMS d’alerte et vidéo-surveillance
Le dispositif ’’Bouclier sécurité’’ va également permettre de financer en partie la création d’un poste de police municipale avec accueil du public. Il sera situé place Saint-Ayoul, et hébergera le serveur de vidéo-surveillance de la ville.
Ce dernier, qui centralise les images de 44 caméras, va en effet être remplacé pour un coût estimé à 20 000 €.
La commune va par ailleurs mettre en place un dispositif d’alerte SMS à destination des Provinois qui le souhaiteront : « Il s’agit d’une mesure très utile en cas d’incident majeur sur la voie publique, de fuite de gaz, d’eau, mais également en cas de catastrophes naturelles », explique Olivier Lavenka.
Désormais incluse dans le périmètre de sécurité élargi (20 km) de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, la ville de Provins distribuera courant 2019 des comprimés d’iode à tous ses administrés.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.