Sécurité routière Pas de relâchement pour le réveillon

Pas de relâchement pour le réveillon

8 automobilistes ont été pris en excès de vitesse vendredi au Brignon sur la RN 88. © Lionel Ciochetto

Les gendarmes maintiennent la pression pour le réveillon et annoncent 22 points de contrôles d’alcoolémie sur toute la Haute-Loire dans la nuit de samedi à dimanche.

Alors que se profile un bilan de la sécurité routière autrement plus positif que l’an dernier (avec une baisse importante du nombre de tués sur les routes qui est passé de 27 en 2015 à 10 cette année), une opération de contrôle était organisée vendredi après-midi sur la RN 88 du côté du Brignon, à Bizac, à la veille du réveillon du nouvel an. Sur un secteur où de nombreux excès de vitesses ont été constatés (à hauteur de la voie de dépassement sur la RN 88), cette opération sonnait comme un nouvel avertissement. Un de plus.
« Le volet répression ne s’est pas relâché », rappelle le préfet de Haute-Loire Éric Maire qui constate : « le nombre d’infractions à la vitesse a été multiplié par deux par rapport à l’an dernier. »

Gendarmerie et services de l’Etat ont tout mis en oeuvre pour organiser les contrôles du réveillon.

Trois rétentions du permis de conduire

Et encore une fois, des automobilistes ont été pris en infraction vendredi.
Pour la vitesse d’abord, huit automobilistes ont été sanctionnés sur la durée du dispositif de Bizac. Deux ont fait l’objet d’une rétention du permis de conduire pour des excès de vitesses de 140 et 150 km/h (au lieu de 90 km/h). Les six autres automobilistes ont fait l’objet d’une contravention pour des excès de vitesses relevés autour de 130 km/h environ.
Pour l’alcool, deux automobilistes ont été contrôlés positif. Un homme à 0,33 gramme d’alcool par litre dans le sang (alcoolémie contraventionnelle) et une femme à 0,83 gramme d’alcool par litre de sang. Cette dernière est donc repartie à pieds et sans permis.

47 gendarmes mobilisés pour la nuit

« Nous allons continuer nos actions de prévention et de répression, qui, apparemment, donnent des résultats. Les services de police et de gendarmerie sont déjà engagés sur un niveau très élevé de sécurité routière », explique le représentant de l’État en Haute-Loire.
De son côté, le lieutenant-colonel Jérôme Patoux, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire, dresse le constat suivant. « Nous avons identifié deux types de risques pour la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Des gendarmes seront présents d’une part pour prévenir le risque de bagarres lors des rassemblements festifs et des réveillons. Et puis, d’autre part, avec un important dispositif de contrôle d’alcoolémie. »
Pour la nuit de la Saint-Sylvestre, 47 gendarmes seront mobilisés sur l’ensemble de la Haute-Loire dans ce dispositif, entre 2 heures et 8 heures du matin, sur 22 points de contrôle différents.

Les lieux de fête  sous surveillance

« Cette année, nous avons voulu viser tout particulièrement les lieux où se déroulaient des soirées. Sur chaque compagnie, les salles de fêtes ou restaurants où sont organisés des réveillons sont listés. Les contrôles auront lieu à proximité de ces lieux », détaille encore le commandant du groupement. « Notre unique but : c’est la sécurité des personnes. Faire en sorte que les gens restent en vie. Je ne lâcherai pas là dessus », insiste encore le préfet. « Alors nous allons continuer à faire de la répression, continuer de vérifier qu’ils respectent les vitesses, à vérifier qu’ils ne roulent pas alcoolisés ou sous l’emprise de stupéfiants. » Les automobilistes sont prévenus !

Source : L’Eveil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.