Sarzeau. La gendarmerie reçoit des renforts estivaux

Le Lieutenant Dubritz, le chef d’escadron Pellabeuf, les gendarmes mobiles du DSI et les gendarmes réservistes assureront une sécurité renforcée cet été.

Le Lieutenant Dubritz, le chef d’escadron Pellabeuf, les gendarmes mobiles du DSI et les gendarmes réservistes assureront une sécurité renforcée cet été. | Nelly Veyrie

L’été, la population de la presqu’île de Rhuys passe de 35 000 à 130 000 personnes. La gendarmerie a donc augmenté ses effectifs. 18 militaires viennent prêter main-forte aux unités déjà présentes.

« C’est un dispositif particulier qui est mis en place pour la période estivale. »

Le chef d’escadron Pellabeuf est le commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Vannes. Lui et le Lieutenant Dubritz, commandant de la Communauté de brigades (COB) de Theix-Noyalo, reçoivent le soutien du Détachement de sécurité et d’intervention (DSI, gendarmerie mobile) d’Aunay-sur-Odon pour cet été.

Des gendarmes réservistes font aussi partie des renforts. 18 militaires supplémentaires seront donc présents sur la presqu’île pour faire face à l’afflux de population et avoir une présence continue et visible.

Dissuader, lutter, rechercher

Les missions s’articulent autour de trois axes. Dissuader les individus malveillants d’agir, notamment en luttant contre la délinquance. « Dans la circonscription de Vannes et particulièrement sur la zone côtière, l’été représente 25 % des infractions annuelles. »

Lutter contre la délinquance routière. « On cible particulièrement les infractions génératrices d’accidents. » La priorité n’est pas ciblée sur la sécurité routière, mais elle n’est pas non plus, évidemment, totalement écartée des missions de la gendarmerie.

Rechercher des informations. Dans le cadre de ce troisième axe, des contrôles de flux seront organisés pour des contrôles d’identité. Des véhicules banalisés seront aussi en circulation.

Dans le renforcement de cette gendarmerie de proximité, l’objectif est d’être présent et visible 24 h/24 et 7 jours/7, afin de rassurer la population. La collaboration se fera donc entre la COB, les gendarmes mobiles du DSI et les gendarmes réservistes, mais aussi avec les policiers municipaux qui ont une bonne connaissance du terrain.

Ces renforts sont « en augmentation globale par rapport à l’année dernière. La présence et la visibilité seront aussi plus importantes. »Les hommes du DSI renforceront les effectifs en presqu’île de Rhuys jusqu’à fin août, où la population et le nombre d’infractions tendront à revenir à la normale.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.