Saint-Sever-Calvados [Insolite] La gendarmerie pose ses valises à la Poste

Le service est en place depuis deux mois suite à la fermeture de la brigade. Encore peu connu des habitants, une permanence y est assurée trois fois par semaine.

Gérard Vidal, de la Poste, Jean-Pierre Nourry, maire, le colonel Laurent Guérin et le gendarme Arnaud Gaillard.  -
Gérard Vidal, de la Poste, Jean-Pierre Nourry, maire, le colonel Laurent Guérin et le gendarme Arnaud Gaillard. –

C’est un lieu qui a quelque chose d’étonnant. Lorsqu’on entre dans la Poste de Saint-Sever, chacun peut aisément distinguer un bureau, en entrant, à droite. Mais de là à savoir qu’un gendarme y tient permanence trois fois par semaine, ce n’est pas naturel, sauf à remarquer la plaque « gendarmerie » à l’entrée. D’autant qu’un panneau « conseiller bancaire » flotte au dessus de la porte.

Gendarme…
et conseiller bancaire

« Lorsque le bureau n’est pas utilisé par un gendarme, c’est le conseiller bancaire qui reprend sa place », explique Gérard Vidal, directeur de la transformation du réseau de la Poste en Basse-Normandie, qui voit là une étape dans « l’invention d’un service public du XXIe siècle » et une manière de pallier «  à la baisse de fréquentation » dans les bureaux de Poste. Les gendarmes payent une location pour occuper les locaux.

4 à 5 gendarmes assurent une permanence trois fois par semaine, suite à la fermeture de la brigade depuis la rentrée, qui comptait elle six gendarmes. Un effectif transféré depuis à la brigade territoriale de Vire-Normandie.

« Cette nouvelle réorganisation répondait à un besoin de meilleure organisation. D’autant que la brigade précédente était moins au norme qu’ici et 80 % des interventions sur Saint-Sever étaient gérées de Vire », indique le colonel Laurent Guérin, commandant en second du groupement de gendarmerie du Calvados.

« Je prends les plaintes comme dans les locaux de la brigade de Vire », assure le gendarme Arnaud Gaillard.

Peu de passage

Depuis sa mise en place en septembre, la permanence compte peu de passages : trois contacts par semaine pour des renseignements divers.

« Les habitants ont besoin de connaître le lieu », indique le maire Jean-Pierre Nourry qui poursuit : « Nous nous sommes battus pour garder la présence de gendarmes et je dois dire que les engagements ont été tenus. Les permanences sont effectuées, ce qui n’était pas toujours le cas dans l’ancienne gendarmerie. Nous avons plus de présence maintenant qu’avant… Ce que j’espère, c’est que cette permanence perdure et j’invite les citoyens à y venir. »

  • Permanences les mardis, jeudis et samedis de 9 h à 12 h (sauf jours fériés), au bureau de poste.

Source : La Voix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.