RIBÉCOURT Un gendarme et sa femme agressés

Quatre personnes ont été mises en examen par le parquet de Compiègne, lundi 22 août, pour des faits de violences aggravées commises à l’encontre d’un couple à Ribécourt-Dreslincourt. Un gendarme, qui n’était pas en exercice, et sa femme avaient été agressés dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 août.

Arrêtant les voitures sur la route, à l’entrée de la ville, près du magasin Leclerc, des hommes troublaient la circulation. Ils proposaient aux conducteurs de laver les vitres de leur véhicule en échange d’argent. Le gendarme et sa femme, eux-mêmes en voiture, avaient essayé de les faire cesser. Mais l’altercation avait dégénéré et les hommes en étaient venus aux mains. Sérieusement blessées, les deux victimes ont obtenu des interruptions de travail inférieures à huit jours.

Poursuivis pour violences aggravées

Interpellées dans la foulée, cette même nuit et lundi matin, sept personnes ont fait l’objet d’une enquête de la brigade de recherche de la gendarmerie de Choisy-au-Bac.

Quatre d’entre elles, connues de la justice, ont été présentées devant le parquet de Compiègne pour des faits de violences aggravées, parce que commises en réunion et accompagnées de dégradations de biens.

L’information judiciaire ouverte par le parquet de Compiègne devra déterminer «  dans quelles mesures les personnes poursuivies savaient qu’il s’agissait d’un gendarme  ». Elle devra également examiner la possible présence de complices ainsi que les circonstances dans lesquelles les faits se sont déroulés.

Parmi les quatre personnes mises en examen, trois ont été placées en détention provisoire et une sous contrôle judiciaire.

Source ; Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.