REVOLUTIONDROIT.fr – Un nouveau site internet dédié à la mise en œuvre de la nécessaire réforme des institutions ?

Mes chers amis,
Voudriez-vous relayer sur vos sites respectifs la naissance de mon nouveau site internet « Revoludroit.fr » dédié à la mise en œuvre de la nécessaire réforme des institutions ?

En cette veille de Noël, voici le cadeau que j’offre à tous les Hommes de bonne volonté, Révoludroit, afin que nous mettions en œuvre, ensemble, la Réforme des institutions : https://youtu.be/x3YIWWXtpsM
L’adresse du site pour qui veut participer à la Réforme des institutions : https://revoludroit.fr/
Je vous souhaite un très Saint et Joyeux Noël,
Bien amicalement,
Valérie Bugault

Ce site a deux objectifs

  1. décrire et expliquer la RÉFORME des INSTITUTIONS Françaises dans son ensemble 
  2. orienter les citoyens français vers le GROUPEMENT ou le COLLECTIF le plus proche de chez eux. 

Ce site internet permet à tous ceux qui le souhaitent de consulter la Réforme en détail, de s’en emparer et de s’en inspirer.

Le constat – que j’ai fait depuis plus d’une décennie – est que le monde politique, économique, monétaire, juridique et sociétal est organisé autour de la satisfaction exclusive des intérêts d’un petit nombre d’individus cachés derrière l’anonymat et que l’on peut désigner comme étant les « grands argentiers » de la planète.

La mise en place de cette hégémonie financière s’est faite à la faveur de l’imposition du droit anglo-saxon et du capitalisme (d’origine hollando-britannique), deux armes redoutables permettant de rendre anonyme les responsables réels, de leur retirer toute responsabilité juridique et pénale, en mettant en place des leurres, des hommes de pailles et des structures opaques qui s’entassent les unes au-dessus des autres, pour finir à l’abri des paradis artificiels (paradis fiscaux) contrôlés par ces grands argentiers. Ainsi libérés d’avoir à rendre des comptes, les dominants financiers ont pu, en toute impunité, organiser l’accaparement légal des ressources de la planète ; étant précisé qu’à leurs yeux, le « vivant » est une « ressource », au même titre que les biens matériels.

Vous trouverez les détails de ce très bref résumé dans les multiples travaux que j’ai entrepris depuis que j’ai engagé ma thèse, en 1995 ; travaux que j’ai commencé à publier de façon systématique au début de l’année 2016.

Source : RévolutionDroit.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.