Rapport du Sénat : “Toute la France, sauf l’Ouest, est touchée par un islam radical”

838_1280px-hercules_killing_the_lernean_hydra

Les sénateurs ont préparé 44 propositions pour lutter contre la radicalisation islamiste de la société. Nos confrères du Figaro ont pu lire ce rapport.

“L’islamisme radical est polymorphe, s’insinuant dans tous les aspects de la vie sociale et tend à imposer une nouvelle norme sociale en se prévalent de la liberté individuelle”. Autrement dit, c’est en utilisant nos propres caractéristiques – la défense de la liberté individuelle – que l’hydre islamiste est en train de gangréner le pays.

Le Figaro explique que la commission d’enquête pointe “la réalité de la radicalisation islamiste” en France et ses répercussions sur l’organisation de la société.

La sénatrice LR Jacqueline Eustache-Brinio (Val d’Oise) met des mots précis sur la propagation du mal : “On pose un sujet de société : toute la France, sauf l’Ouest, est touchée par un islam radical”, dit-elle. “Aujourd’hui, en France, on assigne à résidence des gens au nom d’une norme religieuse. On ne peut pas l’accepter. C’est maintenant ou jamais qu’il faut réagir”, explique-t-elle.

Toujours selon Le Figaro, la sénatrice va plus loin : “au-delà des lieux de culture, on assiste à la constitution dans certains quartiers d’un écosystème islamiste, où l’on vit entre soi”.

Quelques unes des 44 propositions pour lutter contre cette islamisation galopante sont confondantes de naïveté. Deux exemples :

  • Interdiction sur le territoire des prédicateurs des Frères musulmans (inapplicable, puisqu’il est impossible de prouver l’appartenance, et puisque les prêches sont diffusés via internet)
  • Obligation pour les associations cultuelles de signer une “charte incluant le respect des valeurs de la République”. Ils signeront tous… la taqîya le leur autorise.

Bref, comme nous y sommes habitués, nos politiques sont parfois corrects dans l’analyse, mais comme toujours complètement à côté de la plaque dans les solutions proposés, englués qu’ils sont dans la politiquement correct, la pression droit-de-lhommiste, la pression de Bruxelles, etc.

L’islamisation de la France a de beaux jours devant elle.

Source : La lettre patriote

Lire également :

Nathalie Delattre
Sénatrice de Gironde – Mouvement Radical/Social-Libéral
Présidente de la Commission d’enquête du Sénat sur la radicalisation islamiste

a présenté ce matin au Sénat le rapport avec 44 propositions pour faire face et lutter ensemble face à la radicalisation islamiste

Cliquez ici pour télécharger le rapport de la commission d’enquête du Sénat sur la radicalisation

Ce rapport au format .pdf fait 213 pages : Le rapport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.