Radicalisation dans la police : multiplication des signalements

En duplex depuis la préfecture de police de Paris, François Beaudonnet relaie les chiffres des signalements de radicalisations dans la police, qui atteignent des niveaux record depuis la tuerie du jeudi 3 octobre.

Les suites de l’attaque de la préfecture de police de Paris jeudi 3 octobre continuent d’avoir des répercussions au sein des services de police. En effet, 17 fonctionnaires ont été signalés pour radicalisation depuis ce jour. “C’est en tout cas la preuve d’une prise de conscience à la préfecture de police de Paris”, explique François Beaudonnet en duplex devant l’administration policière. “17 signalements pour radicalisation en l’espace de trois semaines, c’est l’équivalent de l’ensemble des signalements qu’il y avait eu jusqu’à présent”, explique-t-il.

Une note du préfet demandait de la vigilance

“C’était en tout cas l’objectif d’une note interne du préfet de police, qui, quelques jours après la tuerie, avait demandé à chacun des fonctionnaires de police de signaler immédiatement des changements de comportement de leurs collègues, comme par exemple de ne plus vouloir serrer la main des femmes”, relaie le journaliste.

Source : France TV Info

Communiqué du Collectif Autonome des Policiers Île de France – CAP IDF

Le jeudi 03 octobre 2019, un nouvel attentat frappe de plein fouet la société française.
Le 03 octobre, un autre illuminé se glorifie d’assassiner au nom de Dieu ou d’Allah.
Peu importe le nom qu’on lui donne, mais c’est encore au nom de la divinité suprême que des vies sont brisées. Démarche en fin de compte criminelle et suicidaire, ou message apocalyptique lancé en forme de défi à la face du pacte républicain. L’histoire le dira. Peut-être.

Ce qui importe aujourd’hui est que cet acte incroyable à été commis au cœur de la #préfecturedepolice, et qui plus est, par un fonctionnaire de la #DRPP.
La direction de la #PP ayant en charge, entre autres, de la détection du radicalisme religieux, ce constat prêterait à rire jaune, s’il ne partait d’un drame humain sans précédent dans l’histoire de cette institution.
Le meurtre, le massacre de quatre fonctionnaires de #Police sur le lieu même de leur emploi, et par qui ? Par un de leur propre collègue. Celui-là même qui, en 2015, chantait les louanges des tueurs de Charly.
Et quelle était la fonction de ce meurtrier au sein de la DRPP ? “La maintenance informatique”. Rien de moins.
Cet homme qui affichait ostensiblement sa sympathie pour des tueurs radicaux avait pour mission d’explorer au quotidien les “ventres” des outils informatiques d’une direction chargée du #Renseignement. Faute volontaire ou démonstration éclatante d’une incompétence de management sidérante ? Soyons indulgents, et considérons que la deuxième option est la plus plausible.

Malgré tout, des questions cruciales restent en suspens.
Cet homme dont la radicalisation et la motivation ne sont pas discutables, puisqu’il a choisi de tuer et de mourir au nom de ses convictions, a t-il mis la main sur des informations susceptibles de mettre en péril la sécurité des agents de la DRPP et plus globalement de la PP ?
A t-il pu, de par son habilitation #secretdéfense qui lui fut maintenue en dépit de signes évidents de défiance, extraire des renseignements mettant en danger les agents de la PP dans le cadre de leur cercle privé ?

Si c’est le cas, il est impératif que l’#Administration en donne connaissance à celles et ceux qui pourraient être concernés. Il serait criminel qu’une autre catastrophe survienne par une nouvelle faute de gestion. L’incompétence ne saurait tout justifier !!

Au passage, nous ne manquons pas d’alerter les #organisationssyndicalespolice qui sont comptables des intérêts de TOUS les membres de l’administration policière.
Elles ont pour obligation, en une période aussi troublée, d’exiger des comptes à une institution qui n’a que trop manqué à ses devoirs les plus élémentaires, et qui n’a plus à démontrer sa grande capacité à se tromper.

L’institution Police se doit de protéger ses agents, à n’importe quel prix !!

#UPNI #CAPIDF
#POLICENATIONALE #PREFECTUREDEPOLICE
#attaquesterroristes #attentats #DGSI
#Mortsenservice #DCRI #fichesS
#syndicatsdepolicemajoritaires #DGPN
#préfecturedepolicedeparis #prefetdepolice
#ministredelinterieur #ministredelajustice
#presidencedelarepublique

https://www.francetvinfo.fr/…/radicalisation-dans-la-police…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *