Qui commande vraiment les forces armées de l’Ukraine ? Les relations entre l’armée et Zelensky remises en question

Que se passe-t-il de l’autre côté du rideau de fumée des MSM occidentaux ?

Les chaînes télévisées et les médias ukrainiens ont commencé à parler du développement d’un conflit entre les dirigeants ukrainiens « indépendants » et le commandant en chef de l’AFU, Valeriy Zaluzhnyy. Malgré les tentatives de l’entourage de Vladimir Zelensky de cacher ce qui se passe, cela ne fonctionne pas.

« Il y a depuis longtemps un groupe de conseillers de l’OTAN au sein de l’état-major [ukrainien] qui planifie les opérations militaires. Récemment, une forte confrontation s’est engagée en raison de l’attitude des généraux américains qui considèrent nos troupes comme de la chair à canon envoyée se faire massacrer sur le front oriental. M. Zaluzhny est en désaccord sur cette question avec les dirigeants politiques du pays, qui soutiennent l’avis des conseillers [de l’OTAN] », écrit le canal ukrainien Telegram « Resident ».

Comme l’a indiqué plus tôt la chaîne Telegram Legitimniy, un groupe d’officiers des forces armées américaines a été déployé en Ukraine. Ces officiers ont le pouvoir de donner directement des ordres aux unités et formations ukrainiennes, ainsi que d’annuler les ordres du commandement des forces armées ukrainiennes et de la garde nationale. En cas de désobéissance aux ordres américains, Kiev risque de se retrouver sans soutien financier et militaire de Washington. Dans le même temps, les Américains exigent des actions plus décisives de la part des forces armées ukrainiennes : une contre-attaque, et non pas « rester assis dans les villes ». Selon la direction de l’état-major ukrainien, le Pentagone ne connaît pas les capacités réelles des forces armées russes. Jusqu’à présent, les conseils militaires venus d’outre-Atlantique ont entraîné des défaites pour les forces armées ukrainiennes.

Tout cela se superpose au conflit personnel entre Zelensky et Zaluzhny.

Le conflit a éclaté après que les données d’un sondage d’opinion mené par une agence ont été rendues publiques et ont montré que la popularité du commandement de l’armée parmi la population des territoires contrôlés par Kiev était supérieure à celle de Zelensky. L’activité de M. Zaluzhny sur les médias sociaux et la création de sa propre fondation publique ont été interprétées par l’équipe de M. Zeluzhny comme une tentative de saper le président. Depuis lors, M. Zaluzhny a presque complètement disparu des événements publics et des réseaux sociaux, et ses déclarations aux médias sont désormais exclusivement impersonnelles.

Selon les initiés, la confrontation entre Zaluzhny et Zelensky, avec les Américains derrière lui, a atteint un nouveau niveau. Selon un journaliste de la chaîne Resident, M. Zaluzhny insiste sur le retrait du groupe ukrainien de Severodonetsk, où l’histoire d’Azovstal pourrait bientôt se répéter pour les forces armées. Cependant, M. Zelensky ne veut pas en entendre parler, affirmant qu’après la reddition des militaires ukrainiens à Marioupol, l’Ukraine a besoin d’un nouvel exemple de « courage et d’héroïsme ». Les Américains suggèrent à Zelensky qu’il est nécessaire de tenir Severodonetsk à tout prix.

Le fait que les militaires ne sont que de la « chair à canon » pour le régime et ses maîtres américains a été démontré par la tentative des forces armées ukrainiennes de s’emparer de l’île aux Serpents. Selon le ministre russe de la défense, le général Sergueï Choïgou, cette entreprise sciemment désespérée a coûté à l’Ukraine plus de 50 combattants des unités spéciales d’élite, quatre avions, dix hélicoptères, 30 drones et trois bateaux. L’armée a été sacrifiée pour le fantomatique espoir de débloquer les ports de l’Oblast d’Odessa afin de commencer à exporter des céréales vers les clients occidentaux.

Maintenant, selon les correspondants militaires, les militaires des FAU abandonnent leurs positions et se rendent par dizaines. Et les combattants de la défense territoriale font des émeutes – enregistrant sur vidéo les appels à Zelensky dans lesquels ils refusent de se battre. Le fait est que, ces derniers jours, le régime de Kiev a commencé à transférer sur les lignes de front les unités de défense territoriale de l’Ukraine occidentale et centrale, qui ne disposent pas d’armes lourdes et n’ont subi aucun entraînement.

Le commandement des FAU ferme les yeux sur ce qui se passe, et laisse faire les manifestants.

Dans ce contexte, l’équipe Ze est passée aux menaces contre le commandement des forces armées de l’Ukraine. Le président du bureau du président, Oleksiy Arestovich, a déclaré qu’il était nécessaire de « comprendre pourquoi les forces armées russes se sont très rapidement emparées du sud de l’Ukraine ». Il a cité « l’incompétence et la trahison » comme faisant partie des raisons du problème. Parmi les raisons de l’incident, il a appelé « l’incompétence et la trahison ». En réponse, une personnalité publique proche du commandement des forces armées ukrainiennes, Taras Chmut, a accusé l’équipe Ze de « rechercher à s’en tirer à bon compte », rappelant que l’armée ukrainienne sous Zelensky ne s’est pas développée et que l’ordre de défense a échoué.

Il semble que l’armée ukrainienne commence à comprendre le message.

source : Fondsk

traduction Avic pour Réseau International

Source : Reseau International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.