Quand la gendarmerie de Dinan ouvre ses portes en grand

034d2188153b4757da01538fe7c1fdd-quand-la-gendarmerie-de-dinan-ouvre-ses-portes-en-grandMilitaires et élus ont participé à la matinée d’inspection annuelle de la gendarmerie. Les gendarmes de la brigade motorisée d’Évran sont les pros des jumelles. Enfin, le relevé d’empreintes. | Ouest-France

Pourquoi la gendarmerie ouvre-t-elle, une fois par an, ses locaux aux élus ? Une institution qui est, aujourd’hui, bien ancrée dans les habitudes.

Une demi-journée de découverte

Depuis quelques années, le chef d’escadron Bruno Grafouillère, commandant de compagnie, et le capitaine Patrice Poirier, commandant de brigade, ainsi que leurs collaborateurs organisent une inspection annuelle pour les élus des 26 communes de l’assiette territoriale que couvre la gendarmerie de Dinan. « Le but de cette opération est de parler de l’étendue de nos compétences, de nos matériels, de dresser le bilan de l’année passée et les projets de celle à venir », souligne le capitaine Poirier.

Interpellation et chien d’attaque

La mise en scène est parfaite. Sur le parking Dugesclin, deux individus sont interpellés par un groupe d’intervention lors d’un contrôle. Le conducteur est neutralisé. Le passager en profite pour sortir et se met à courir. Flap, le seul chien « militaire » de la gendarmerie de Dinan, se lance à ses trousses et le bloque assez violemment. En quelques secondes, la situation est sous le contrôle de la gendarmerie. « Le plus souvent, Flap intervient lors de recherches de personnes », précise toutefois son maître.

Les pros des jumelles

Deux gendarmes de la brigade motorisée d’Évran sont en poste, un prolaseur collé aux yeux. « Avec ce genre d’appareil hyperperformant, nous pouvons voir des gens qui téléphonent en conduisant à 600 m de notre faction », expliquent les motards, qui reconnaissent également que l’alcoolémie et la prise de stupéfiants sont en augmentation chez les conducteurs.

Sur la scène d’un crime

Tout en haut du bâtiment, la police technique et scientifique est au relevé d’empreintes. On ne lésine pas. Poudre blanche pour les objets sombres et poudre noire pour les matériels plus clairs. Tout le détail de la procédure des investigations est expliqué aux élus, visiblement très attentifs.

Quelques chiffres

Au total, 26 communes sont sous la surveillance de la gendarmerie de Dinan. Cela représente 54 000 habitants. 47 militaires sont en poste. Le taux de féminisation est de 31 %. En 2017 ont eu lieu 3 502 interventions, dont 1 367 de nuit (1 845 crimes et délits et 2 057 infractions au Code de la route). « Les cambriolages sont en augmentations, par rapport à 2016, surtout en résidence principale et dans les locaux industriels et commerciaux », souligne le commandant de brigade.

Les objectifs pour 2018

Le chef d’escadron, Bruno Graffouillère, a ensuite dressé les objectifs à tenir pour l’année à venir : « Renforcer la proximité avec la population, lutter contre les cambriolages, lutter contre la radicalisation, travailler contre le trafic de stupéfiant et poursuivre le travail sur la sécurité routière. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.