Pyrénées-Orientales : ivre et transi de froid, un contrebandier présumé secouru par les gendarmes

Dimanche matin dans les Pyrénées-Orientales, les gendarmes ont secouru un contrebandier présumé ivre et transi de froid qui était censé retrouver un complice au poste de douanes.

Cette histoire se passe dimanche matin dans les Pyrénées-Orientales. Vers 5h00, un homme âgé de 34 ans et originaire de Lyon s’apprête à débuter une marche à Pas-de-la-Case, une agglomération située non loin de la frontière entre l’Andorre et la France.

Le trentenaire emporte avec lui un sac rempli de cartouches de cigarettes et son but est de rejoindre le poste de douanes, loin de trois kilomètres, où un complice est censé l’attendre. Mais il n’avait visiblement pas prévu que la température soit aussi basse, l’homme n’étant ainsi parti que vêtu d’un jean, d’un blouson et de baskets.

Le complice d’un contrebandier présumé alerte les secours pour le retrouver

Cinq heures après s’être élancé, le trentenaire n’a toujours pas retrouvé son complice. France Bleu Roussillon indique que c’est ce dernier qui a alerté les secours. Mobilisés avec les douaniers, les gendarmes du Peloton de Haute-Montagne (PGHM) d’Osséja retrouvent finalement le contrebandier présumé aux alentours de midi. Celui-ci se serait perdu en cours de route.

L’homme découvert ivre et en état d’hypothermie

L’homme est découvert ivre et en état d’hypothermie, avant d’être transporté en direction de l’hôpital de Puigcerda. Si ses jours ne semblent pas en danger, un gendarmerie confie néanmoins que le trentenaire “aurait pu y passer”. Dans le même temps, les douaniers en profitent pour saisir le contenu de son sac : une dizaine de cartouches de cigarettes.

Source : 24matins.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.