Pseudo-vaccins anti-Covid : effets alarmants sur le sang

Cette vidéo s’interroge sur les effets des « vaccins » (1) anti-covid sur le sang humain :

https://crowdbunker.com/embed/UGjH6zVYqM

Grâce au microscope à fluorescence, les chercheurs peuvent observer non seulement les globules rouges et les globules blancs, mais aussi l’ADN et l’ARN des cellules sanguines

***

Dans un premier échantillon, provenant du sang d’une personne d’une cinquantaine d’années, non “vaccinée”, on voit des globules parfaitement séparés les uns des autres et un sang parfaitement fluide.

Sur un second échantillon, provenant du sang d’une personne qui vient juste d’être “vaccinée”, on constate des amas anormaux de globules rouges. Principalement dues, selon le chercheur qui commente les échantillons, à des perturbations des champs électriques, ainsi qu’à une baisse du taux de sels minéraux dans le sang.

***

La fibrine est une protéine dont la présence induit la coagulation. Le “vaccin” anti-covid injecté au patient provoque une production anormalement élevée de fibrine, qui ralentit la circulation du sang et induit la formation de nombreux caillots sanguins.

***

Les “vaccins” Johnson&Johnson et AstraZeneca, fondés sur la technologie de l’adénovirus, agissent directement sur le système immunitaire.

Les mélanges induits entre plusieurs adénovirus sont particulièrement dangereux, selon le chercheur, puisqu’ils sont à même de créer de nouveaux adénovirus qui circulent alors librement dans le sang de la personne “vaccinée”, et donc de créer des variants du coronavirus SARS-CoV-2, celui-là même qui est responsable de la Covid-19.

Ainsi, ô paradoxe ! la “vaccination” de masse contre le coronavirus SARS-CoV-2 crée de nouveaux coronavirus, qui pourraient se révéler plus pathogènes que le SARS-CoV-2 lui-même…

***

Les cliniciens constatent un nombre d’effets délétères plus importants avec les “vaccins” Johnson&Johnson et AstraZeneca, (utilisant la technologie de l’adénovirus) qu’avec les “vaccins” utilisant la technologie à ARNm (du type Pfizer).

Selon les observations sanguines effectuées à ce jour, la “vaccination” induirait :

  • Une baisse des globules blancs
  • L’agglomération des globules rouges
  • Une coagulation sanguine excessive
  • Une baisse substantielle de l’oxygénation du sang

Le chercheur insiste sur le fait qu’aucune “vaccination” utilisant ces nouvelles technologies (ARNm et adénovirus), n’avait jusqu’à présent été réalisée à l’échelle de l’humanité entière.

Les industriels qui ont fabriqué ces “vaccins” ont modifié l’ensemble du spectre des effets délétères consécutifs à une vaccination normale (au sens pasteurien du terme).

***

La baisse de l’oxygénation peut endommager le cerveau des embryons et des fœtus : « On va créer des générations d’enfants idiots » déplore le scientifique.

On rappellera que BigPharma n’en est pas à son premier crime de masse (voir cet article sur le scandale du Thalidomide dans les années 60-70).

« On peut également, ajoute-t-il, provoquer un monceau d’avortements spontanés. »

***

Un radiologue qui n’a pas souhaité apparaître à l’écran, et dont la voix a été modifiée (ce qui en dit long sur la férocité de la dictature sanitaire sous laquelle nous vivons) précise :

« La protéine Spike est produite dans nos cellules après injection de l’ARNm contenu dans les “vaccins”. Les conséquences peuvent être immédiates – dans un délai de deux à quatre semaines. Les conséquences vasculaires et cérébrales sont dans un délai de un à trois mois. Et il y aura certainement des conséquences à long terme sur les cellules qui produisent les lymphocytes et les cellules sanguines, ce qui signifie l’apparition de leucémies et de lymphomes [auxquelles s’ajoutent] ganglions, douleurs, embolies pulmonaires, thromboses veineuses, toutes choses liées à un problème de coagulation sanguine »

***

Conclusion de la vidéo :

« Le point le plus important est que la science devrait être vraiment neutre, et ne pas dépendre de l’argent. C’est la chose la plus importante sur laquelle nous devons nous concentrer dans le futur : nous observons actuellement que tous les scientifiques, tous les virologues – je ne connais personnellement que deux exceptions – ont des liens d’intérêts et sont dépendants des grands labos. »

« Cela tue les gens ! L’argent tue les gens ! Voilà la situation actuelle, et nous devons changer cela immédiatement ! »

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

(1) : Rappelons encore une fois que le terme « vaccin » pour désigner les Pfizer, Moderna, Johnson&Johnson and C° est mensonger. La technologie de l’ARNm et celle de l’adénovirus n’ont rien à voir avec une vaccination au sens pasteurien du terme. Ce qui n’empêche pas la grosse presse d’utiliser les termes de « vaccin » et de « vaccination » sans aucune mise en garde.

https://ripostelaique.com/pseudo-vaccins-anti-covid-effets-alarmants-sur-le-sang.html

Source : NS2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.