Pontoise : ils cambriolent la gendarmerie pour récupérer leur voiture immobilisée par les militaires

Deux jeunes de 23 et 24 ans ont été condamnés à 9 mois de prison avec sursis après avoir cambriolé la brigade de gendarmerie de Pontoise.

IMG_9181-854x641

Culottés ou bien inconscients. Les deux jeunes étaient bien décidés à repartir avec leur voiture qui leur avait été confisquée par les gendarmes. Et pour cela, ils n’ont pas hésité à cambrioler la gendarmerie de Pontoise. Déférés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Pontoise pour vol aggravé, ils ont été condamnés à neuf mois de prison avec sursis.

Contrôlé ivre et sans permis à la sortie de la boîte de nuit

C’est à la sortie de la discothèque le Sete, à Grisy-les-Plâtres, dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 mai, que les deux comparses tombent sur les militaires à l’occasion d’un contrôle routier.

Au volant de sa Renault Clio, le conducteur, âgé de 24 ans, qui conduisait malgré l’annulation de son permis de conduire, est arrêté avec un taux d’alcool de plus d’un gramme par litre de sang.

Emmené à la gendarmerie de Pontoise, rue de Gisors, il ressort vers 6h du matin avec une convocation pour le surlendemain afin de terminer la procédure. Tandis que son passager de 23 ans, lui aussi, en état d’ivresse, ne pouvait conduire la Clio, le véhicule fait l’objet d’une mesure d’immobilisation. Une décision que n’acceptent pas les deux copains.

Ils entrent par effraction et récupèrent les clefs

Ils attendent alors le départ des gendarmes et entrent par effraction dans la brigade pour récupérer la clef de la voiture, mais en profitent aussi pour mettre la main sur la procédure.

Ils prennent ensuite la fuite, le cambriolage étant signalé à l’arrivée du premier militaire dans les locaux peu après 8h30. Les suspects identifiés sont localisés au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) et à Paris, dans le 18e arrondissement, où sera retrouvée la Clio. Dans la journée, avec le soutien du peloton de surveillance de Domont, Pontoise et L’Isle-Adam, ainsi que de la cellule d’observation et de surveillance, les gendarmes de Pontoise interpellent les deux hommes qui ont reconnu les faits.

Outre la condamnation pour le vol aggravé, le conducteur devrait également être jugé ultérieurement pour la conduite en état d’ivresse et sans permis.

Les deux copains ont attendu le départ des militaires pour entrer par effraction dans la gendarmerie. (©La Gazette du Val-d’Oise )
Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.