Plus de cent personnes coincées dans les télécabines du Mont-Blanc

110 personnes sont bloquées dans les télécabines reliant l'Aiguille du Midi (3842m d'altitude), à Chamonix, et la pointe Helbronner (3462m d'altitude), en Italie.

110 personnes sont bloquées dans les télécabines reliant l’Aiguille du Midi (3842m d’altitude), à Chamonix, et la pointe Helbronner (3462m d’altitude), en Italie.

afp.com/Jean-Pierre Clatot

Quelque 110 personnes sont bloquées à plus de 3000 mètres d’altitude dans la télécabine panoramique du Mont-Blanc. Le peloton de gendarmerie de Haute-Montagne de Chamonix est chargé de l’évacuation.

Une opération délicate pour le peloton de gendarmerie de Haute-Montagne. Quelque 110 personnes sont actuellement bloquées à plus de 3000 mètres d’altitude dans la télécabine panoramique du Mont-Blanc, explique la gendarmerie à L’Express, confirmant une information relayée notamment par France 3 Alpes. La ligne concernée relie l’Aiguille du Midi (3842m d’altitude), à Chamonix, et la pointe Helbronner (3462m d’altitude), en Italie.

“Les évacuations sont en cours”, poursuit notre interlocuteur, précisant qu’elles s’effectueront par hélicoptère”. Quatre hélicoptères, deux Français et deux Italiens, sont mobilisés pour l’évacuation. Les câbles des télécabines se seraient emmêlés à cause du vent, écrit France 3. La compagnie du Mont-Blanc n’est pas aussi catégorique. Les raisons du croisement des câbles sont encore “inexpliquées”, assure à l’AFP le PDG de la compagnie du Mont-Blanc, Mathieu Dechavanne.

La météo était “bonne”

Les personnes bloquées doivent être hélitreuillées et évacuées vers la pointe Helbronner, du côté italien du Mont-Blanc. “On en a au moins pour deux heures”, a indiqué à l’AFP Stéphane Bozon, commandant du PGHM de Chamonix, en précisant que les conditions météo étaient “bonnes”. “On est en relation avec les clients. Ils ont de l’eau et des moyens de communication mais commencent à trouver le temps long”, a ajouté pour sa part Mathieu Dechavanne.

La télécabine “Panoramique Mont-Blanc” surplombe les glaciers de la Vallée Blanche et permet de traverser le massif du Mont-Blanc de la France vers l’Italie. Il est composé de trains de télécabines de 4 places chacune. Un poste de commandement opérationnel a été mis en place à Chamonix, sous le commandement du PGHM. Le préfet s’est rendu sur place “pour diriger les secours”, a-t-il indiqué, parlant d’une “opération de grande ampleur”.

Source : L’Express

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *