Plus de 99 % des patients atteints de Monkeypox s’identifient comme « gays » + USA. Morts massives de vaches : sont-elles empoisonnées exprès ?

En Angleterre, 151 des 152 patients Monkeypox (variole du singe) interrogés se sont identifiés comme homosexuels, selon le gouvernement britannique.

FAITS RAPIDES :
  • L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA), en partenariat avec le National Health Service (NHS) , a publié le 10 juin des données analysant l’épidémie de monkeypox en Angleterre.
  • L’étude a expliqué comment jusqu’au 8 juin 2022, il y avait « 336 cas de monkeypox confirmés en laboratoire au Royaume-Uni » et qu’une « forte proportion de cas sont des résidents de Londres, et la majorité sont des hommes ». (Remarque: le CDC indique qu’il y a actuellement 524 cas au Royaume-Uni.)
  • Lorsque des informations sur le sexe étaient disponibles, 311 (99 % de 314) cas confirmés ont été identifiés comme étant de sexe masculin, avec seulement trois cas confirmés de sexe féminin.
  • Cent cinquante-deux des 336 patients atteints de Monkeypox ont rempli des «questionnaires détaillés», qui ont révélé que «151 des 152 hommes interrogés se sont identifiés comme homosexuels, bisexuels  ayant des rapports sexuels avec des hommes  ou ont déclaré avoir eu des contacts avec des personnes du même sexe. , et la personne restante a refusé de divulguer ces informations.
  • Environ 85 % des infections mondiales se situent en Europe.
Le CDC et l’OMS mettent en garde contre un risque accru au sein de la communauté LGBT :
  • Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis avertissent que «les premières données suggèrent que les homosexuels, les bisexuels et les autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes représentent un nombre élevé de cas» dans leur publication intitulée «US Monkeypox Outbreak 2022: Situation Sommaire. »
  • Le 25 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié sa note de service  » Conseils de santé publique pour les hommes homosexuels, bisexuels et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes « ,  et que « les personnes transgenres et les personnes de diverses identités de genre peuvent également être plus vulnérables dans le contexte de l’épidémie actuelle ».
  • Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus , a déclaré que « l’épidémie mondiale actuelle de monkeypox est clairement inhabituelle et préoccupante ».

En France

La variole du singe poursuit sa progression en France. En une semaine, le nombre de cas confirmés est passé de 91 à 183, selon le dernier bilan en date de Santé publique France (SPF), ce jeudi 16 juin. Tous les cas investigués sont encore des hommes, « âgés entre 19 et 63 ans (âge médian : 34 ans) », précise l’institut sanitaire. Concernant la répartition géographique des cas, l’Île-de-France reste largement en tête avec 129 cas, puis 13 en Occitanie, 10 en Auvergne-Rhône-Alpes, 8 en Nouvelle-Aquitaine, 7 dans les Hauts-de-France, 7 en PACA, 5 en Normandie, un en Centre-Val de Loire, un en Bourgogne-Franche-Comté, un dans le Grand-Est et un en Bretagne.

Santé publique France nous en dit plus sur les symptômes de la maladie développés parmi ces cas : « 77% ont présenté une éruption génito-anale, 77% une éruption sur une autre partie du corps, 70% une fièvre et 66% des adénopathies [gonflement des ganglions, ndlr]« . Heureusement, toujours aucun décès à signaler en Europe. La prudence reste de mise chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), majoritairement touchés en France et en Europe, c’est pourquoi la communication sanitaire cible particulièrement cette population.

Les Français, les Canadiens, les Ukrainiens, ont cru élire des dirigeants modernes, ouverts sur le monde, ouverts d’esprit, des jeunes cadres dynamiques prêts à faire évoluer, dans le bon sens, des sociétés sclérosées par les injustices et les privilèges, et voilà qu’on découvre de médiocres gays, haineux et sexuellement provocateurs (Zelensky danse en talons aiguilles).
L’image même de ce mondialisme qui ne veut que l’exploitation des peuples et la confusion des genres chez les enfants dans des buts parfaitement clairs.
Il est inutile de revenir ici sur les violences policières contre tout type de manifestation pacifique en France, dont les Gilets Jaunes, ou bien sur les violences militaires au Canada contre les camionneurs, ni sur le bouffon Zelensky qui fait tirer dans le dos des soldats ukrainiens qui, ayant épuisé leurs munitions, veulent se rendre…

Source : Numidia Liberum

USA. Morts massives de vaches : sont-elles empoisonnées exprès ?

Après plus de 100 incendies qui semblent être des actes de sabotage contre des installations alimentaires à travers les États-Unis, les spéculations vont bon train concernant des milliers de bovins qui sont  morts subitement au Kansas au cours du week-end. Selon les grands médias (menteurs) qui affirment encore aujourd’hui que tous les vaccins covid sont «sûrs et efficaces», ces morts massives et soudaines seraient le résultat de la chaleur. Pourtant, les vaches sont incroyablement résistantes et supportent fréquemment les mêmes températures que celles que connaît actuellement le Midwest. Pourquoi des milliers de bovins meurent-ils si soudainement ?

Image: Les décès massifs de BÉTAIL envoient des ondes de choc à travers l'approvisionnement alimentaire alors que la spéculation augmente: Sont-ils empoisonnés exprès?

AgDaily.com , comme le reste des médias conventionnels, affirme que les décès ont été causés par une combinaison de chaleur, d’humidité et de manque de vent. CNBC rapporte également que le ministère de la Santé et de l’Environnement du Kansas est d’accord avec cette évaluation.

Pourtant, je suis personnellement à proximité de centaines de têtes de bétail dans le centre du Texas où les températures sont les mêmes (et les jours sont encore plus longs à cette période de l’année en raison de la latitude plus au sud). Je vois des bovins Longhorn, Angus, Blanco et d’autres races abonder dans le centre du Texas, mais je ne vois nulle part  de bovins mourir de la chaleur.

Pour en avoir le cœur net, j’ai appelé un de mes amis qui possède plusieurs centaines de têtes de bétail. Il était déjà au courant de l’événement de « mort massive » au Kansas et en avait discuté avec d’autres propriétaires de bétail. Je lui ai demandé s’il croyait à l’histoire des médias selon laquelle tout ce bétail était mort subitement à cause de la chaleur. Voici sa réponse :

« Je doute très sérieusement que tant de vaches tombent mortes en même temps. Dans un incident lié à la chaleur, elles ne tomberaient pas toutes mortes en même temps. Vous verriez quelques morts à la fois, éparpillées dans le troupeau, mais jamais autant de morts à la fois.« 

Quand je lui ai demandé s’il pensait qu’il s’agissait de morts naturelles ou de quelque chose qui ressemblerait plus à du sabotage, il a répondu : « Je pense que c’est quelque chose de pas très net.« 

Les épidémies bovines peuvent également causer des décès simultanés à grande échelle, mais personne ne prétend qu’il s’agit de décès épidémiques bovins. Cela ne laisse donc que quelques possibilités du domaine du sabotage : 1) Empoisonnement de l’eau, 2) Armes à énergie dirigée (DEW).

Cela s’ajoute à plus de 100 cas documentés de sabotage par incendie criminel d’installations alimentaires à travers les États-Unis. Notre personnel de recherche a rassemblé tous les détails sur chacun d’entre eux (date, lieu, nom de l’installation, description de l’incendie) et nous publierons bientôt cette nouvelle liste à jour.

La chute délibérée de l’économie et de l’approvisionnement alimentaire

Ce à quoi de nombreux Américains se réveillent maintenant, c’est la réalité que notre propre gouvernement est en guerre contre « Nous le Peuple » . Nos gouvernants détruisent délibérément l’infrastructure énergétique et anéantissent l’économie. Ils font s’effondrer les marchés des actifs et détruisent complètement la viabilité future des retraites. Et maintenant, il est clair qu’ils détruisent exprès la chaîne d’approvisionnement alimentaire, plongeant le peuple américain dans la pénurie alimentaire, l’inflation  et la famine. Il semble que le régime illégitime de Biden – qui n’a jamais été élu légalement – veuille créer des émeutes avant les élections de mi-mandat afin de justifier une déclaration de loi martiale ou une autre urgence nationale. Ils ont besoin de quelque chose de gros à casser pour pouvoir essayer d’annuler les élections ou de forcer le vote par correspondance à l’échelle nationale afin de pouvoir à nouveau truquer à leur guise les résultats des élections (comme ils l’ont fait en 2020).

Chaque jour qui passe, ils détruisent autre chose qui maintient l’économie en marche : les pipelines, le commerce international, les chemins de fer, la fabrication de préparations pour nourrissons, etc. Semaine après semaine, l’effondrement de la chaîne de la nourriture s’intensifie tandis que les prix des denrées alimentaires montent en flèche. Le résultat final est tout à fait évident : une pénurie alimentaire généralisée combinée à des prix exorbitants que peu de gens pourront se permettre.

En plus de cela, la question émerge maintenant : sont-ils délibérément en train d’assassiner en masse du bétail aussi ? Nous savons que le régime de Biden est dirigé par des fous criminels qui méprisent les éleveurs de bœuf, mais sont-ils vraiment prêts à aller aussi loin pour créer une crise alimentaire et essayer de suspendre les élections ?

Bien sûr, ils sont tellement fous . Ce sont les démocrates, le parti qui célèbre le meurtre de leurs propres enfants après leur naissance. Massacrer des vaches n’est rien pour eux. En fait, un récent sondage montre que près de la moitié des jeunes hommes démocrates pensent qu’assassiner un politicien est tout à fait acceptable. Ce sondage, étonnamment, a été réalisé par le SPLC de gauche. Comme le rapporte le Daily Caller :

Quarante-quatre pour cent des «jeunes hommes démocrates» interrogés dans le sondage du Southern Poverty Law Center (SPLC) ont approuvé «l’assassinat d’un politicien qui nuit au pays ou à notre démocratie». C’était le taux le plus élevé de toutes les combinaisons de sexe, de parti et d’âge.

Rappelez-vous, ce sont ces mêmes fascistes qui croient que le dioxyde de carbone tue la planète. Ainsi, ils n’ont aucun scrupule à justifier le meurtre de masse d’animaux ou d’humains (vaccins covid) tant qu’ils croient que cela « sauve la planète ».

La Californie, dirigée par ces mêmes démocrates du culte de la mort, vient d’approuver un véritable projet de loi sur l’ infanticide qui légalise le meurtre d’un enfant en parfaite santé jusqu’à 7 jours après sa naissance, rapporte Charisma News .

Alors oui, ces mêmes personnes qui assassinent volontiers leurs propres enfants et qui justifient le meurtre d’opposants politiques n’hésiteraient pas une seconde à assassiner en masse du bétail s’il s’agissait de créer une crise alimentaire qui mène au chaos qu’ils souhaitent.

Plus personne ne s’étonne de la méchanceté des démocrates .

Ils feront absolument n’importe quoi pour essayer de rester au pouvoir.

Source

Source : Numidia Liberum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.