Plougonven. Interpellés pour appels outrageants à la gendarmerie

Deux frères ont été placés en garde à vue, samedi 16 janvier, pour avoir tenu des propos menaçants et outrageants envers des gendarmes, au téléphone.

Deux frères ont été placés en garde à vue, samedi 16 janvier, pour avoir tenu des propos menaçants et outrageants envers des gendarmes, au téléphone. | Capture d’écran

Deux frères ont été placés en garde à vue, samedi 16 janvier, pour avoir tenu des propos menaçants et outrageants envers des gendarmes, au téléphone.

De nombreux appels téléphoniques ont été reçus au centre opérationnel de la gendarmerie de Quimper samedi 16 janvier, tout au long de la matinée. Les propos tenus étaient « menaçants et outrageants envers les forces de l’ordre et le militaire recevant l’appel », indique la communauté de brigades de gendarmerie de Plourin-lès-Morlaix. Cette dernière est engagée avec le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, à 12 h, au domicile de l’appelant à Plougonven.

Dès leur arrivée sur place, les occupants de la maison, deux frères âgés de 26 et 30 ans, « visiblement alcoolisés, se montrent menaçants, agressifs envers les gendarmes » et « tiennent des propos outrageants ». Ils sont interpellés et placés en garde à vue. Tout au long de leur transport vers la gendarmerie, ils continuent de menacer et d’insulter les gendarmes. Les deux hommes devront comparaître devant le tribunal correctionnel de Brest, le 9 septembre, pour outrage envers les forces de l’ordre, ivresse publique et manifeste et appels téléphoniques malveillants réitérés.

Le plus jeune a été remis en liberté. Le second faisait l’objet d’une fiche de recherches pour mise à exécution d’un extrait de jugement. Il a été conduit à la maison d’arrêt de Brest pour y effectuer une peine de quatre mois de prison pour usage et détention de stupéfiants.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.