Ploërmel. Incarcéré après une pointe à 170 km/h ivre sur la RN 24

Les brigades motorisées de la gendarmerie multiplient les contrôles d'alcoolémie, de consommations de stupéfiants et de vitesse.

Les brigades motorisées de la gendarmerie multiplient les contrôles d’alcoolémie, de consommations de stupéfiants et de vitesse. | Ouest-France

Un automobiliste ivre à 170 km/h sur la RN 24, une conductrice de camping-car sous stupéfiants arrêtée deux fois de suite. Le week-end a été mouvementé sur les routes.

Un rennais de 26 ans flashé à 170 km/h par les gendarmes sur la RN 24 Rennes-Lorient a été incarcéré samedi à l’issu de sa garde à vue. Lors du contrôle de vitesse effectué la veille, ce conducteur était sous l’empire d’un état alcoolique, 1,08 g/l de sang, et n’était plus titulaire de son permis de conduire, des délits pour lesquels il avait déjà été condamné à des peines d’emprisonnement avec sursis. Présenté au parquet de Vannes, il a donc été immédiatement incarcéré.

160 km/h en permis probatoireQuelques minutes avant, au même endroit, un conducteur titulaire d’un permis probatoire était contrôlé à la vitesse de 160 km/h, pour une vitesse autorisée de 100 km/h. Il a également fait l’objet d’une rétention immédiate de son permis de conduire. La gendarmerie rappelle que la vitesse est la première cause des accidents corporels et la deuxième cause des accidents mortels. « Elle est à l’origine de 78 accidents ayant entraîné 9 tués et 110 blessés en 2015 sur les routes du Morbihan. »

Un camping-car saisi pour stupéfiantsL’alcool et la drogue sont aussi dans son collimateur. Dimanche après-midi, à Saint-Abraham, une jeune femme qui a perdu son permis, puis son camping-car dans la même journée. Contrôlée positive aux stupéfiants, elle a subi un retrait de permis. Un peu plus tard, les gendarmes l’ont recroisé. Cette fois, c’est son camping-car qui a été saisi.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.