PI2G, un nouveau peloton d’intervention de gendarmerie à Nantes

Une émanation du GIGN sera basée à Nantes.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé la création d’un nouveau groupe d’intervention rapide, basé à Nantes.

Quatre nouveaux pelotons d’intervention interrégionaux de gendarmerie (PI2G), des antennes régionales du GIGN, vont être créées a annoncé, ce lundi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. L’un de ces PI2G sera basé à Nantes. Les autres à Tours, Reims et Mayotte. Trois premiers groupes avaient déjà été installés à Orange, Toulouse et Dijon.

Ces groupes sont généralement composés d’une petite trentaine d’hommes. Ils sont spécialisés dans les interventions, rapides, sur des scènes à haute-tension.

Plus généralement, lors de ses vœux, Bernard Cazeneuve a tenu à redire « le rôle fondamental » joué par la gendarmerie dans le combat contre le terrorisme « grâce à son maillage territorial, à sa capacité d’analyse et de recueil du renseignement, à ses compétences en matière judiciaire et d’intervention ».

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.