Pays hostiles: « pas de roubles, pas de gaz ». Ukraine : situation au 31/3

Malgré les rodomontades des Lemaire et autres responsables Atlantico-européistes nous passerons sous les fourches caudines en raison de leur imbécilité crasse et criminelle. Et ce sont les populations qui en pâtiront, comme toujours !
 » Par ailleurs, le mécanisme trouvé permet aux États de l’UE de sauver la face. Mais en réalité, les États membres de l’UE n’ont pas le choix « 

Vladimir Poutine l’avait annoncé à plusieurs reprises: Du fait du gel des avoirs russes dans les banques étrangères, la Russie exige de se faire payer en roubles pour son gaz. Les occidentaux avaient immédiatement poussé les hauts cris et les « experts » en tous genres avaient suggéré que ceci était un bluff de Poutine. On entendait également dire que la Russie n’avait pas « le droit » de changer les conditions de contrats signés. Amusant que des pays ayant volé les avoirs russes à l’étranger, osent parler de « droit »!  L’heure de vérité a sonné après un avertissement préalable le 30 mars.

Vladimir Poutine a signé le décret qui fait entrer en vigueur l’obligation, à partir du 1er avril, pour les “pays inamicaux”, d’avoir un compte dans une banque russe pour pouvoir continuer à acheter du gaz.  Les gouvernements français et allemands continuent à faire croire qu’ils paieront en euros; en fait ils déposeront leurs euros dans une banque russe, laquelle les changera en roubles pour Gazprom. Ce que la Russie voulait éviter, en premier lieu, c’était que les Européens suivent la recommandation américaine de déposer les euros sur un comte bloqué occidental…. en attendant la fin de la guerre ou un traité de paix. Par ailleurs, le mécanisme trouvé permet aux États de l’UE de sauver la face. Mais en réalité, les États membres de l’UE n’ont pas le choix – à moins de plonger leur population dans le froid l’hiver prochain, comme le recommandent certains politiques allemands.  

On notera que le Vatican a été très perspicace puisqu’il a compris le sérieux de la situation et a immédiatement converti 10 millions d’euros en roubles pour payer son gaz à la Russie (https://t.me/boriskarpovblog/387)

Le dépit des Américains  va être aussi profond, on se souvient de la proposition de McFaul, ancien ambassadeur en Russie qui souhaitait que la Russie continue de fournir ses ressources moyennant un paiement… qui serait bloqué dans les comptes à l’étranger 🙂

https://t.me/boriskarpovblog/329

Mais une surprise supplémentaire est en cours de préparation: Le paiement en roubles ne sera pas exigé uniquement pour le gaz, mais également pour la plupart des ressources russes.

Dans le même temps, des contrats « géants » ont été signés entre la Russie et la Chine, l’Inde et plusieurs pays d’Asie et d’Afrique. La Russie ne manquera donc pas de clients pour ses ressources naturelles.

Comme je l’expliquais ici, cette décision est lourde de conséquences et va déchainer les Américains et leurs valets européens: Fini la suprématie du dollar et dans une moindre mesure de l’euro. Le cours de ces 2 devises a d’ailleurs lourdement chuté dès l’annonce de Vladimir Poutine, et est revenu quasiment au cours « avant opération militaire en Ukraine ».

(*) Les « pays hostiles » sont ceux ayant instauré des « sanctions » contre la Russie, et/ou ayant bloqué (en fait « volé ») les avoirs russes à l’étranger. Amérique du Nord, Europe, et certains autres états-voyous.

Boris Guennadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

Medvedev : « Nous ne fournirons de la nourriture et des récoltes qu’à nos amis (heureusement, nous en avons beaucoup, et ils ne sont pas du tout en Europe ni en Amérique du Nord). Nous les vendrons à la fois pour des roubles et pour leur monnaie nationale dans des proportions convenues. »

Les grands médias menteurs n’ont pas arrêté d’annoncer des famines en Afrique, en Asie et dans les pays arabes, tous importateurs de blé ukrainien. Il s’avère que la réalité est autre : le premier exportateur mondial de blé est la Russie, et l’Ukraine en est le cinquième. La Russie est prête à vendre son blé aux pays amis sans limitations, et sans passer par le dollar, synonyme de racket américano-sioniste.

——————————————————

En ce qui concerne les opérations militaires

+ Le 30 mars, l’armée russe a montré des images prouvant qu’elle a détruit complètement  un système ukrainien de lancement de missiles S-300 (10 lanceurs). 

+ Les frappes balistiques russes de précision ont aussi concerné des objectifs militaires dans les régions de Khmelnitsky, Kiev, Kharkov, Dniepropetrovsk, Nikolaïev,  

+ L’annonce d’une suspension des actions militaires russes dans la région de Kiev était-elle en partie une ruse de guerre pour voir dans quelle mesure les Ukrainiens jouaient le jeu des négociations? En tout cas, sur place, les troupes de Kiev ont pensé qu’elles pouvaient en profiter pour reprendre l’avantage. C’est pour cela, sans doute, que le Pentagone estime à 20% les forces russes se sont vraiment retirées de cette partie du théâtre d’opérations. 

+ Des combats ont eu lieu autour de Kharkov sans qu’on puisse dire s’il s’agit plus que d’affrontements sporadiques. 

+ L’avancée sur Slaviansk, depuis Izyoum se poursuit. 

+ L’armée russe continue à consolider le contrôle de la région autour de Nikolaïev mais on peut penser qu’aucune nouvelle offensive ne sera lancée tant que la bataille principale, celle du Donbass, n’aura pas été livrée. 

+ La bataille ultime du Donbass se prépare mais, comme à chaque phase, le commandement russe laisse peu filtrer. 

+ Le passage au peigne fin de Marioupol continue pour débusquer les combattants du Bataillon Azov. Comme annoncé, les forces russes ne font pas de prisonniers. Les nombreux clichés et vidéos que l’on peut voir sur des comptes de réseaux sociaux fiables montrent non seulement de nombreuses destructions matérielles mais aussi les cadavres des fascistes de Marioupol qui n’ont pas voulu se rendre. Pour l’armée russe, il reste encore à conquérir complètement l’usine d’Azovstal, où sont réfugiés les irréductibles…. On notera cependant que certains des chefs ont essayé à plusieurs reprises de s’enfuir par hélicoptère. Il y a deux jours les hélicoptères avaient été abattus avant d’arriver à Azovstal. Aujourd’hui, ce sont deux hélicoptères qui ont été abattus alors qu’ils venaient de repartir de Marioupol. Tous les occupants sauf trois personnes ont été tués sur le coup. 

Hannibal Genséric

Source : Numidia Liberum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.