Pas d’argent pour sécuriser la RCEA mais des gros sous pour les radars..

rcea-accident-mortel

Chaque jour, nos collègues policiers et gendarmes risquent leur vie sur la très meurtrière Route – Centre – Europe – Atlantique pour exercer leurs missions de service public.

Malgré les accidents graves ou mortels quasi quotidiens sur cet axe, les pouvoirs publics n’ont jamais fait réellement les investissements nécessaires pour sécuriser l’une des routes les plus dangereuses d’Europe.

Il est vrai que la diagonale du vide intéresse moins nos politiciens que le périphérique parisien.

60% des quelques 3.200 radars fixes censés rapporter 1,23 milliards d’euros en 2019 auraient été neutralisés ou détruits ces derniers mois.

Malgré les belles promesses, les 2 milliards d’euros de contraventions payés chaque année par les automobilistes français sont loin d’être intégralement réinvestis dans la sécurité routière comme l’a pointé du doigt à plusieurs reprises la Cour des comptes.

Le coût pour remplacer un radar fixe est évalué à 50.000 euros. Il serait bien plus efficace d’investir cet argent dans des patrouilles banalisées pour traquer les chauffards conduisant dangereusement par nécessités professionnelles ou personnelles, sous l’emprise de la drogue ou de l’alcool ou encore tout simplement par plaisir.

Mais évidemment une telle politique qualitative et non quantitative rapporterait moins d’argent dans les caisses de l’Etat..

radar vitesse automatique incendié dégradé détruit

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.