Participation citoyenne : « Nous ne cherchons pas à embaucher des shérifs »

photo-d-illustration-d-r-1528566062

Depuis 2016, 21 communes du Jura ont déjà signé une convention avec la gendarmerie et la préfecture dans le cadre du dispositif « participation citoyenne ». Le but ? Mettre en place des citoyens « relais » dans les villages pour lutter contre les atteintes aux biens. « Mais attention, nous ne cherchons pas à embaucher des shérifs », préviennent le colonel Allegri, le patron de la gendarmerie jurassienne, et le capitaine Abraham, l’officier chargé de suivre le dispositif. « Le référent dans un village n’a pas de mission de police, il ne patrouille pas, il n’intervient pas. C’est un émetteur-récepteur. Il fait remonter des informations, et nous informons la population par son intermédiaire ».

Source : Le Progrès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.