Pandémie vaccinale. 89 % des décès de Covid-19 parmi les entièrement vaccinés et 11% chez les non vaccinés

Si vous obtenez vos informations de BBC News, EuroNews, TF1…, vous pourriez être pardonné de penser que le monde connaît actuellement une « pandémie des non vaccinés ». Il n’y a qu’à regarder ce qu’ils ont fait en Autriche, en mettant de manière discriminatoire les non vaccinés en confinement, pour avoir cette impression.
Mais on vous manipule et on vous ment, et nous pouvons le prouver dans ce qui suit, en nous basant sur les chiffres officiels !!

Les dernières données officielles de la santé publique d’Écosse prouvent non seulement que le monde est en fait en proie à une « pandémie des entièrement vaccinés », mais prouvent également que ceux qui ont jusqu’à présent choisi d’éviter les injections douteuses de Covid-19, sont bien mieux lotis que les troupeaux de vaccinés.

En effet, les données montrent que les personnes complètement vaccinées ont jusqu’à cinq fois plus de risques de mourir s’ils sont infectés par Covid-19.

Public Health Scotland publie un rapport hebdomadaire contenant des statistiques sur les cas de Covid-19, les hospitalisations et les décès par statut vaccinal, et leur dernier rapport a été publié le mercredi 22 novembre.

Le rapport contient des données sur le nombre de cas et d’hospitalisations de Covid-19 du 23 octobre 2021 au 19 novembre 2021, et le nombre de décès de Covid-19 du 16 octobre 2021 au 12 novembre 2021.

Voici ce que le dernier rapport a révélé pour savoir s’il s’agit d’une « pandémie des non vaccinés »  ou une « pandémie de ceux qui sont entièrement vaccinés »…

Cas de covid-19

Le tableau 18 du dernier « rapport statistique Covid-19 » montre le nombre de cas de Covid-19 par semaine par statut vaccinal entre le 23 octobre et le 19 novembre. Nous avons créé le graphique suivant sur les données publiées.

Ces données prouvent que la majorité des cas de Covid-19 au cours des quatre dernières semaines ont été parmi la population entièrement vaccinée.

Le graphique ci-dessus montre le nombre cumulé de cas par semaine par statut vaccinal ainsi que le nombre projeté de cas par semaine jusqu’au 17 décembre 2021 sur la base de la tendance actuelle.

Dans l’état actuel des choses, il y avait 28.711 cas de Covid-19 parmi la population non vaccinée entre le 23 octobre et le 19 novembre, avec des projections montrant que les cas pourraient augmenter pour atteindre un total cumulé d’environ 60.000 d’ici le 17 décembre parmi les non vaccinés.

Mais il y a beaucoup plus de cas parmi la population vaccinée, avec 50.222 cas enregistrés entre le 23 octobre et le 19 novembre, et les projections montrent que les cas pourraient atteindre un total cumulé d’environ 105.000 d’ici le 17 décembre.

Hospitalisations Covid-19

Le tableau 19 du dernier « Rapport statistique Covid-19 » montre le nombre d’hospitalisations Covid-19 par semaine par statut vaccinal entre le 23 octobre et le 19 novembre. Nous avons créé le graphique basé sur les données publiées.

Ces données prouvent que la majorité des hospitalisations liées au Covid-19 au cours des quatre dernières semaines ont été parmi la population entièrement vaccinée.

Le graphique ci-dessus montre le nombre cumulé d’hospitalisations par semaine par statut vaccinal ainsi que le nombre projeté d’hospitalisations par semaine jusqu’au 17 décembre 2021 sur la base de la tendance actuelle.

Entre le 23 octobre et le 19 novembre, il y a eu 559 hospitalisations parmi la population non vaccinée, et les projections montrent que le total cumulé des hospitalisations parmi les non vaccinés pourrait atteindre environ 1000 d’ici le 17 décembre.

Mais les choses s’annoncent bien pires pour les personnes complètement vaccinées. Il y a eu 1564 hospitalisations liées au Covid-19 parmi la population vaccinée entre le 23 octobre et le 19 novembre. Mais les projections montrent que cela pourrait atteindre un total cumulé d’environ 3.300 d’ici le 17 décembre.

Morts du covid-19

Le tableau 20 du dernier « Rapport statistique Covid-19 » indique le nombre de décès par semaine liés au Covid-19 par statut vaccinal entre le 16 octobre et le 12 novembre. Nous avons créé le graphique suivant sur les données publiées.

Ces données prouvent que la majorité des décès de Covid-19 au cours des quatre dernières semaines ont eu lieu parmi la population entièrement vaccinée.

Le graphique ci-dessus montre le nombre cumulé de décès par semaine par statut vaccinal ainsi que le nombre projeté de décès par semaine jusqu’au 10 décembre 2021 sur la base de la tendance actuelle.

Dans l’état actuel des choses, il n’y a eu que 54 décès de Covid-19 parmi la population non vaccinée entre le 16 octobre et le 12 novembre, avec des projections montrant que les décès pourraient augmenter pour atteindre un total cumulé d’environ 95 d’ici le 10 décembre parmi les non vaccinés.

Mais si vous êtes complètement vacciné, vos chances de mourir si vous êtes infecté par Covid-19 semblent bien pires. Parce qu’il y a eu 447 décès parmi la population vaccinée entre le 16 octobre et le 12 novembre, et les projections montrent que les décès pourraient atteindre un total cumulé d’environ 930 d’ici le 10 décembre.

Cas Covid-19 / Hospitalisation / Taux de létalité

Le graphique suivant montre le pourcentage de cas de Covid-19, d’hospitalisations et de décès par statut vaccinal selon le dernier Public par statut vaccinal selon le dernier rapport statistique de Public Health Scotland « Covid-19 Statistical Report ».

Le graphique montre que la population vaccinée représentait 64% des cas et 74% des hospitalisations entre le 23 octobre et le 19 novembre, tandis que la population non vaccinée représentait 36% des cas et 26% des hospitalisations.

Pendant ce temps, entre le 16 octobre et le 12 novembre, la population vaccinée représentait un effrayant 89% des décès de Covid-19, tandis que la population non vaccinée ne représentait que 11%.

Le graphique ci-dessus montre également clairement quelque chose d’assez étrange étant donné que nous savons que les injections de Covid-19 ne peuvent empêcher l’infection ou la transmission du virus Covid-19 (demandez-vous à quoi servent les passeports vaccinaux, car ils ne visent certainement pas à « arrêter le propagation »), mais sont censés réduire le risque d’hospitalisation et de décès jusqu’à 95 %.

Mais si tel était le cas, nous devrions constater que le pourcentage d’hospitalisations et de décès attribués à la population vaccinée devrait être bien inférieur au pourcentage de cas attribués à la population vaccinée. Mais ce n’est pas le cas, ce qui appelle une enquête plus approfondie, et c’est ce que nous avons trouvé –

Le graphique ci-dessus montre le taux de cas-hospitalisation (Nombre de cas/Nombre d’hospitalisation), le taux de létalité (Nombre de cas/Nombre de décès) et le taux de létalité d’hospitalisation (Nombre d’hospitalisations/Nombre de décès) par statut vaccinal .

Ce sont les chiffres qu’il faut regarder pour déterminer l’efficacité des vaccins car il est impossible d’être hospitalisé avec le Covid-19 ou de mourir avec le Covid-19 si l’on n’a pas d’abord été infecté par le Covid-19.

Par conséquent, les taux pour 100.000 habitants utilisés par BBC News sont utilisés pour vous tromper.

Démontrer l’efficacité des vaccins en utilisant le nombre de décès de Covid-19 par statut vaccinal pour 100.000 de la population générale, c’est comme démontrer l’efficacité d’un cracker professionnel en utilisant le nombre de jaunes cassés pour 100.000 œufs dans le monde.

Le cracker aux œufs professionnel ne peut pas casser un jaune à moins qu’il ne casse d’abord un œuf, de la même manière qu’une personne ne peut pas mourir avec Covid-19 à moins d’être d’abord infectée par Covid-19. Par conséquent, l’efficacité du cracker aux œufs doit être calculée par rapport au nombre d’œufs cassés, et l’efficacité d’un vaccin contre la mort due au Covid-19 doit être calculée par rapport au nombre de cas confirmés de Covid-19.

Maintenant que nous avons clarifié cela – Il est assez préoccupant de constater que les trois taux sont beaucoup plus élevés parmi la population vaccinée, nous aurions du voir le contraire si les vaccins Covid-19 réduisaient le risque d’hospitalisation et de décès, n’est-ce pas ?

Mais malheureusement, les chiffres ci-dessus ne suggèrent pas seulement que les vaccins sont inefficaces, ils suggèrent en fait qu’ils aggravent l’état de santé du receveur.

Une efficacité vaccinale de +95 % contre les décès dus au Covid-19 signifierait que la population non vaccinée a (95 %) plus de chances de mourir si elle est infectée par le Covid-19 que les vaccinés.

Une efficacité vaccinale de (0%) signifierait que les vaccins sont inefficaces et que les vaccinés et non vaccinés ont les mêmes chances de mourir s’ils sont infectés par le Covid-19.

Mais une efficacité vaccinale de (-95%)  signifierait que les vaccins aggravent en fait l’état de santé du receveur, par exemple en décimant le système immunitaire du receveur, ou en invoquant une réponse telle que la facilitation de l’infection par des anticorps . Ce qui rend les chiffres suivants extrêmement préoccupants.

Le graphique ci-dessus montre le risque accru d’hospitalisation en cas d’infection par Covid-19, le risque accru de décès en cas d’infection par Covid-19 et le risque accru de décès en cas d’hospitalisation par Covid-19, parmi la population vaccinée. Les pourcentages ont été calculés sur la base des « taux par statut vaccinal » calculés dans le tableau précédent.

Le graphique montre que les vaccinés sont 63% plus susceptibles d’être hospitalisés avec Covid-19 s’ils sont infectés, donc cela montre que les vaccins Covid-19 ont une efficacité vaccinale moyenne négative de (-63%) contre l’hospitalisation.

Mais le chiffre le plus inquiétant démontré sur le graphique ci-dessus montre que les vaccinés ont 394% plus de chances de mourir avec Covid-19 s’ils sont infectés. Cela montre que les vaccins Covid-19 ont une efficacité vaccinale moyenne NÉGATIVE de (-394%) contre la mort, ce qui suggère que les injections déciment complètement le système immunitaire des receveurs.

Pandémie des entièrement vaccinés

Alors voilà. Les dernières données publiées par Public Health Scotland confirment qu’avec 64% des cas, 74% des hospitalisations et 89% des décès au cours des quatre dernières semaines ont eu lieu parmi la population vaccinée, il ne s’agit pas d’une « pandémie des non vaccinés », c’est plutôt une « pandémie de personnes entièrement vaccinées ».

Mais non seulement cela, les données prouvent également que les injections de Covid-19 non seulement ne fonctionnent pas, mais qu’elles aggravent également l’état de santé du receveur, avec un taux de létalité cinq fois plus élevé parmi la population vaccinée que la population non vaccinée.

Pour le bien de l’humanité, il est temps d’éteindre BBC News/ Euronews, CNews, TF1, RTCI, … et de réaliser qu’ils vous ont manipulé et vous ont menti, car la dernière année et demie n’a absolument rien à voir avec un virus, et tout à voir avec le contrôle des populations, ou avec un génocide mondial planifié depuis belle lurette.

 Source

Hannibal GENSERIC

Source : Numidia Liberum

Répondre à jblynx Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.