P.-O. : il subtilise la voiture immobilisée par la gendarmerie pour prendre un café

P.-O. : il subtilise la voiture immobilisée par la gendarmerie pour prendre un café

Ce lundi, la gendarmerie a rappelé, via Twitter, une règle de base : ne pas prendre un véhicule immobilisé !

MAX BERULLIER

Avant d’éprouver des regrets et de rapporter le véhicule à la brigade ! Et ce jeune homme n’avait même pas encore le permis…

L’affaire s’est déroulée samedi, vers midi, sur la RN 116 où les gendarmes du peloton d’autoroute de Pollestres effectuaient un contrôle. Soudain, ils voient arriver une voiture, fonçant à 180 km/h quand la vitesse est limitée à 110.

Le véhicule est arrêté et le conducteur soumis au dépistage d’alcoolémie. Qui se révèle positif, à un taux délictuel : cet habitant des Angles, âgé de 31 ans, revient en effet d’une fête avec son passager, un jeune habitant d’Osséja de 19 ans, qui n’a pas encore passé son permis de conduire. Le conducteur est emmené par les gendarmes dans les locaux du peloton pour être placé en garde à vue, et sa voiture est donc immobilisée sur place.

Rendez-vous en correctionnelle au mois de juin

Or, voilà qu’à 17 h 30, le passager se présente devant les locaux des gendarmes… Au volant de la voiture immobilisée ! Le jeune homme explique alors qu’il avait subtilisé la voiture pour aller boire un café dans un village voisin mais que, contacté par la famille du conducteur, et par les militaires qui s’étaient aperçus de la disparition de la voiture, il avait éprouvé des regrets et décidé de la rapporter.

Du coup, ce sont les deux amis qui comparaîtront en juin devant le tribunal correctionnel de Perpignan. Le conducteur pour “excès de vitesse” et “conduite sous l’empire d’un état alcoolique”, et le passager pour “mise en circulation d’un véhicule malgré une immobilisation” et “conduite d’un véhicule sans permis de conduire”. La voiture a finalement été saisie…

Et ce lundi, la gendarmerie de rappeler, via Twitter, une règle de base : ne pas prendre un véhicule immobilisé.

Source : Midi Libre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *