Nantes. Le jeune manifestant blessé samedi toujours à l’hôpital

P18998724D3613525G_px_640_La préfecture dément formellement la rumeur d’un décès de manifestant© Archives PO/NATHALIE BOURREAU

Rumeur folle samedi après-midi. La préfecture a démenti formellement la rumeur d’un décès de manifestant propagé sur les réseaux sociaux, notamment via des “post” sur le compte de Colère 44.

Un jeune homme de 22 ans, originaire de la région nazairienne, a effectivement été touché à la tête au cours de la manifestation des Gilets jaunes samedi après-midi sur le cours des 50-Otages, à Nantes.

Le premier message reçu par les sapeurs-pompiers faisait état “d’un blessé grave à la tête à la suite d’un lanceur de balle de défense”, énonce un proche du dossier. Très vite, de nombreuses voix ont colporté sur les réseaux l’annonce de la mort du jeune homme, comme pour attiser la tension et craquer l’allumette susceptible d’embraser le cortège.

Ce lundi, le jeune homme est toujours hospitalisé au CHU de Nantes, victime d’un traumatisme crânien. Il n’a pas souhaité être auditionné par la police et aucune plainte n’avait encore été déposée ce matin à 11 heures.

La police mène parallèlement des investigations pour savoir ce qui a provoqué cette blessure, un projectile de LBD ou une autre cause.

Plus d’informations dans Presse Océan ce lundi 31 décembre.

Lire aussi : Vidéo d’interpellation : la police des polices (IGPN) n’a pas été saisie

Presse-Océan  

Source : Nantes Ma ville.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *