Nantes. Après un rodéo et des tirs, les chauffards filent à 200 km/h

0a8c72a58abeeaa859597b34765d5dbb-h
Ce vendredi 10 novembre, les gendarmes ont mis en place un dispositif pour tenter d’intercepter un cortège de véhicules roulant à vive allure. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Un rodéo, des tirs de balles en l’air… Des automobilistes, partis du Nord-Vendée, ont effectué une dangereuse virée, vendredi 10 novembre. Après avoir échappé au dispositif de gendarmerie mis en place au péage du Bignon, les grosses cylindrées se sont fondues dans la circulation nantaise.

Cinq à six grosses berlines se sont livrées à un rodéo dans le secteur de Montaigu, dans le Nord-Vendée. C’était vendredi 10 novembre, en fin d’après-midi. Les témoignages recueillis évoquent également l’utilisation d’armes de poing, avec des tirs en l’air. Les forces de l’ordre ont alors décidé de mettre un dispositif en place, dans la périphérie sud de Nantes, vers 18 h. Le cortège de voitures y a en effet été aperçu par une patrouille de gendarmerie, à Vertou. Mais sans qu’aucune infraction n’ait été constatée.

Peu de temps après, des voitures correspondant aux signalements ont été à nouveau aperçues, cette fois au péage du Bignon. Mais les véhicules, utilisant le système de télépéage et se mêlant aux flux des voitures, importants à cette heure-là, ont pu passer les barrières de péage sans être interceptés par les gendarmes. Ils ont filé à vive allure, à plus de 200 km/h, en direction de Nantes. Les véhicules se sont ensuite fondus dans la circulation.

Les bandes de vidéosurveillance doivent être visionnées pour identifier les véhicules, afin de remonter jusqu’aux propriétaires ou leurs utilisateurs.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.