Nancy : l’alarme de l’ex colonel

L’alarme de l’ex colonel photo Philippe Briqueleur

Pulnoy. Il n’a pas cédé à la psychose du cambriolage mais pour Jocelyn Trouslard, ex commandant du Groupement de gendarmerie de Meurthe-et-Moselle (96/99), une alarme à la maison reste « la solution pour la tranquillité de l’esprit ». Le colonel retraité a donc cédé au chant des sirènes et a fait installer une alarme dans son pavillon de Pulnoy. D’autant que la commune a essuyé, ces derniers temps, une vague de cambriolages.

Hier, vers 16 h 30, alors que la nuit commence à envelopper les maisons et que les cambrioleurs sortent du bois, l’installateur entreprend de tester le dispositif. Alors que la porte d’entrée de la maison est entrouverte. Le lâcher de décibels provoqué par les hurleurs résonne illico aux tympans des policiers de la brigade anticriminalité, en patrouille dans le secteur.

En l’espace de quelques secondes, cinq fonctionnaires en civil déboulent derrière les haies de l’habitation, brassard orangé siglé « police » au bras, main sur la crosse de leur arme de service. Sans doute persuadés d’intervenir sur un flagrant délit. À la grande surprise du poseur d’alarme, vu, pour le coup, comme un cambrioleur potentiel.

Jocelyn Trouslard viendra, en pantoufles, faire redescendre la pression. En déclinant son identité et son passé d’officier pas si lointain. L’homme n’a pas coupé le cordon avec la gendarmerie et préside l’association départementale des Amis de la gendarmerie.

« Je vais adresser un courrier au directeur départemental de la sécurité publique (Ndlr : Nicolas Jolibois) afin de souligner et féliciter la réactivité de ses hommes », assure l’ex colonel de gendarmerie.

« Comme quoi, en cette période, les patrouilles ne sont pas que de l’affichage, elles peuvent se révéler efficaces. » Reste qu’un vrai « flag’» serait également valorisant. Ami des gendarmes, Jocelyn Trouslard l’est aussi de la police…

Source : L’Est Républicain

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.