Morbihan. Routes : le terrifiant bilan des contrôles de gendarmerie

On vous l’avait dit : face à la recrudescence des accidents et des morts sur les routes les gendarmes ont décidé de mettre en place les moyens nécessaires pour freiner cette dérive. Un avertissement était tombé pour ce week-end et il a été suivi par des actes, comme le montre ce bilan établi par les gendarmes :

« Malgré les appels à la vigilance lancés par les forces de l’ordre confrontées à une accidentalité importante et inhabituelle, les gendarmes du Morbihan ont encore constaté ces derniers jours, une série d’accidents graves mettant en exergue le comportement inexcusable de nombreux conducteurs circulant sous l’empire d’un état alcoolique ou de stupéfiants. Pourtant, les conduites addictives ont déjà fait 10 tués sur le département depuis le début de l’année.

Une action offensive et résolue est engagée par les gendarmes du Morbihan pour lutter contre ces infractions aux conséquences dramatiques. Des opérations ont donc été décidées au cours de ce week-end.

Après l’opération de contrôle de flux menée jeudi dernier, 16 opérations de contrôle se sont déroulées dans la nuit du 13 au 14 mai sur l’ensemble du département permettant de constater des infractions graves génératrices d’accidents dont certains sont mortels.

Ainsi, 12 conduites sous l’empire d’un état alcoolique ont été relevées en seulement quelques heures, dont 6 ont entraîné une rétention immédiate du permis de conduire. Parmi ces 12 conducteurs, 3 se trouvent en état de récidive légale pour avoir été condamnés pour les mêmes faits il y a moins de 5 ans. L’un d’entre eux conduisait avec un taux de 0,78 g/l de sang alors que son permis lui avait été retiré jeudi 11 mai 2017.

Ce dimanche à 14h00, 2 délinquants routiers se trouvaient toujours en garde à vue.

Le taux le plus fort revient à une conductrice qui circulait sur la commune de Quéven avec un taux de 2,18 g/l de sang. Celle-ci ne s’était d’ailleurs pas aperçue qu’elle roulait sur la jante suite à l’éclatement d’un pneu le long d’un trottoir.

Parmi les autres infractions marquantes constatées au cours du week-end, il est à noter le grand excès de vitesse commis par un jeune homme circulant sur la D768 à hauteur de la commune de St Pierre Quiberon. Il a été contrôlé à la vitesse de 145 km/h à un endroit où la vitesse est limitée à 90 km/h. Il s’agit d’un jeune conducteur, ayant obtenu le permis de conduire le 21 avril 2017, pour qui la vitesse était donc limitée à 80 km/h, ce dernier a fait l’objet d’une rétention immédiate de son permis de conduire. S’agissant d’un délit pénal, il va se voir retirer les 6 points dont il dispose sur son permis, qui sera donc annulé pour solde nul.

Face à tant d’irresponsabilité, il y aura encore des victimes sur nos routes. En conséquence, les gendarmes du Morbihan vont multiplier les opérations de contrôle sur l’ensemble du département, avec un seul objectif : sauver des vies. »

Source : Les Infos du Pays Gallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.