Montpellier : une observatrice de la LDH placée en garde à vue

61594_5cc6da68f33dc_montpellier-une-observatrice-de-la-ldh-placee-en-garde-a-vue

© Céline Escolano

Ce lundi matin, Camille, observatrice de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), a été placée en garde à vue pour “entrave à la circulation“.  Elle a été convoquée, vers 9h dans un premier temps, en audition libre pour ces faits.

Le 6 avril, elle est allée observer une manifestation qui est allée sur l’autoroute
; elle l’a donc accompagnée, sans y participer
“, défend l’avocate Sophie Mazas, présidente de la LDH 34, à l’occasion d’une conférence de presse ce lundi. “Notre rôle d’observateur nous astreint à la neutralité pour observer les choses“. Le 6 avril dernier, quelques centaines de Gilets jaunes avaient bloqué l’A709, en marge de l’acte XXI du mouvement.

Il y avait plusieurs observateurs sur le terrain le 6 avril. Nous voyons que c’est Camille qui est ciblée“, dénonce la LDH. “C’est l’une des observatrices le plus en pointe sur le terrain pour filmer, collecter des témoignages sur des pratiques policières hors cadre, assimilables à de la violence“.

Un rassemblement est prévu devant le commissariat central de Montpellier, à 13h ce lundi, en soutien à Camille.

Âgée d’une vingtaine d’années, Camille est étudiante en 5ème année de droit constitutionnel à Montpellier.

Source : La Gazette de Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *