MERVILLE Les candidats au brevet aéronautique ont passé une journée de découverte à l’aérodrome

Samedi, l’Aéro-club de la Lys et de l’Artois a ouvert ses portes à 73 jeunes candidats au Brevet d’initiation à l’aéronautique (BIA). Ils ont été accueillis par André Jonghmans, le président du club.

L’atelier de maintenance faisait partie des visites proposées aux candidats du BIA.

L’atelier de maintenance faisait partie des visites proposées aux candidats du BIA.

L’objectif de cette journée était de faire découvrir l’aérodrome et les différents métiers liés à l’aéronautique (pilote, ingénieur, instructeur ou encore agent de maintenance), d’approfondir les connaissances et de susciter des vocations chez les candidats au Brevet d’initiation à l’aéronautique. Ils viennent d’établissements scolaires de toute la région. «  Nous avons un effectif en baisse cette année, parce que deux lycées de la région n’ont pas renouvelé la convention avec le club  », pointait André Jonghmans. Mais l’Aéro-club de la Lys et de l’Artois reste l’un des meilleurs de France à dispenser la formation. Au cours de celle-ci, les élèves apprennent des notions très diverses : météorologie, techniques de l’aéronef, réglementation, mécanique de vol et histoire de l’aviation. La partie pratique est assurée par l’aéro-club qui leur propose deux vols d’une demi-heure au cours de l’année.

 

À l’école de pilotage, les candidats au BIA ont pu approcher le simulateur de vol.
À l’école de pilotage, les candidats au BIA ont pu approcher le simulateur de vol.

Samedi, quatre visites menées par des instructeurs leur étaient proposées par petits groupes : la tour de contrôle, les ateliers de l’Aéro-Flandre Maintenance, l’école technique de l’Institut Amaury de la Grange et l’école de pilotage EPAG-NG, où ils ont découvert un simulateur de pilotage. Dans l’après-midi, ils ont suivi plusieurs interventions présentées par l’armée de l’Air, l’armée de Terre et la Marine.

« Je voudrais devenir pilote de chasse dans l’armée de l’Air et je vais tout faire pour ! »

Élèves au lycée Saint-Jude d’Armentières et candidats au BIA, Hugo, 16 ans, et Florian, 15 ans, ont participé à la journée découverte en commençant par la visite de la tour de contrôle.

 

La visite de la tour de contrôle a fait partie des temps forts de la journée découverte.
La visite de la tour de contrôle a fait partie des temps forts de la journée découverte.

Le contrôleur aérien a expliqué quelques notions se rapportant au travail effectué : les pistes, le balisage, les outils comme le répondeur-enregistreur, le système radar, la visibilité, les balises de détresse. «  Je suis passionné par les avions et je souhaite devenir ingénieur en aéronautique. La journée est intéressante, commentait Hugo, elle nous permet de mettre en relation des choses concrètes avec ce que l’on a appris. La visite de la tour de contrôle, en particulier, est impressionnante, on a une belle vue sur les pistes.  » Quant à Florian, il a aussi apprécié la visite. «  Ça nous donne une bonne idée de l’aéronautique. Je voudrais devenir pilote de chasse dans l’armée de l’Air et je vais tout faire pour !  »

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.