Mayotte : deux gendarmes ont été blessés dont un très grièvement

Deux gendarmes ont été blessés cette nuit à Mayotte dont un grièvement. Il a reçu un jet de pierre en pleine figure et a du être hospitalisé en urgence. Dans un communiqué, Matthias Fekl, Ministre de l’Intérieur, et Ericka Bareigts, Ministre des Outre-Mer, condamnent cette « lâche agression ».

Véhicule de gendarmerie à Mayotte © Mayotte 1ère
© Mayotte 1ère Véhicule de gendarmerie à Mayotte
Des incidents se sont produits cette nuit à Mayotte en Petite Terre. Selon Mayotte 1ère, des gendarmes en patrouille ont été pris à partie. Ils ont fait l’objet de caillassages à Pamanzi et à Labatoir aux alentours de 2 heures du matin.

Gendarme « actuellement en réanimation« 

Deux gendarmes ont été blessés dont un très grièvement. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur et la ministre de l’Outre-mer précisent que ce gendarme « a été transféré d’urgence à l’hôpital de Mamoudzou, où il est actuellement en réanimation« .

Parquet saisi

Selon Mayotte 1ère (Post ci-dessous) qui site le procureur du département, ce gendarme est l’adjoint du colonel qui est lui-même le numéro 2 de la gendarmerie à Mayotte. Le parquet a été saisi et une procédure judiciaire est engagée.

Mayotte 1ère

il y a 20 heures

Incident cette nuit en petite terre. Des gendarmes en patrouille ont été pris à partie par des personnes non identifiées. Les véhicules de gendarmerie ont été caillassés à Pamandzi et à Labattoir aux alentours de 2h du matin.

Deux gendarmes ont été blessés, un légèrement mais le second, très grièvement, selon les propos du procureur. Il s’agit de l’adjoint au colonel, le numéro deux de la gendarmerie à Mayotte. Il a reçu un jet de pierre en pleine figure et a été admis en urgence au CHM de Mamoudzou.

Le parquet a été saisi et une procédure judiciaire est engagé. Aucune arrestation n’a eu lieu pour le moment.

L’image contient peut-être : nuage, ciel et plein air
L’image contient peut-être : voiture et plein air
Dans un communiqué commun, Matthias Fekl, Ministre de l’Intérieur, et Ericka Bareigts, Ministre des Outre-Mer, condamnent « la lâche agression » commise hier soir à l’encontre de ce gendarme qui assurait « la sécurité de nos concitoyens à Mayotte« .

Soutien à la famille

Le Ministre de l’Intérieur et la Ministre des Outre-mer lui adressent leurs voeux de prompt et complet rétablissement et assurent de « leur plus entier soutien sa famille, ses proches et l’ensemble de ses collègues du commandement de gendarmerie de Mayotte« .

Peloton de gendarmerie engagé

Un peloton de gendarmerie mobile a été engagé en soutien des gendarmes du groupement pour sécuriser les lieux sensibles de Petite Terre, sur les communes de Pamandzi et de Dzaoudzi-Labattoir. « Tout sera mis en oeuvre pour que les responsables de cet acte odieux soient retrouvés et traduits devant la justice« , ont déclaré les deux ministres dans leur communiqué commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.