Matignon a tranché : la Gendarmerie obtient gain de cause pour l’avancement

Un gendarme dans la cour des Invalides. Photo d’illustration (M.G/L’Essor).

Finalement, la Gendarmerie a obtenu gain de cause. Les prévisions de promotion de l’Institution ont été validées en l’état et les engagements de la feuille de route sociale seront donc respectés pour l’année 2018.

La Réunion interministérielle (RIM) qui s’est tenue hier soir entre Bercy, la DGGN et Matignon a en effet permis de valider les prévisions de promotion de gendarmes de l’an prochain.

Lire aussi : Bercy tente de revoir les promotions de gendarmes à la baisse

Pour marquer la sensibilité du dossier, c’est le directeur général en personne, le général d’armée Richard Lizurey, qui représentait la Gendarmerie dans cette réunion qui relève usuellement de colonels, chef de bureau ou sous-directeurs.

Le TA des CSTAGN publié

Les sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale, qui attendaient leur tableau d’avancement depuis le 2 novembre ont été les premiers servis: leur tableau a été publié vers 14 heures.

Quant aux sous-officiers de Gendarmerie, les tableaux d’avancement seront publiés dans l’après-midi, selon les régions et formations administratives dont ils dépendent.

Les officiers devront patienter encore une petite semaine car leurs tableaux doivent être signés par le ministre de l’Intérieur.

Le président de l’association professionnelle nationale de militaires Gendarmes et citoyens qui avait publié un communiqué au vitriol sur cette affaire s’est dit « ravi que le directeur général ait été défendre la cause des gendarmes » dans cette affaire.

Matthieu GUYOT

Source : L’Essor.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.