Maître Tarek Koraitem fait le point de ses contentieux sur les machines à voter

Nous avons interrogé maître Koraitem, avocat de l’association AVEC (connue de nos lecteurs, puisque nous en avons reçu des représentants). Il fait le point des contentieux qu’il a lancés sur la question des machines à voter et des éventuelles fraudes que ces machines permettent. Dans la pratique, il n’est pas exagéré de dire qu’il a levé plusieurs lièvres embarrassants sur ce sujet…

Le contentieux électoral est un sujet pratiquement absent du droit français tant, jusqu’au cafouillage des élections américaines l’an dernier, nous avions confiance dans le processus en vigueur en France. Mais cinq années de macronisme auront eu raison de tout. 

C’est en particulier le cas sur les machines à voter, dont maître Koraitem nous explique qu’elles se trouvent aujourd’hui dans une zone de non-droit parfaitement opaque. Non seulement de nombreuses machines à voter seraient totalement illégales… mais leur fonctionnement n’est ni encadré, ni soumis au contrôle du citoyen. 

Ses recours contre cette lacune juridique sont à l’oeuvre. 

Demain, nous reviendrons sur la question de la fraude aux élections elles-mêmes, et sur les recours en préparation sur les résultats de l’élection présidentielle. 

Source : Le courrier des strateges

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.