Lyon: de nouveaux locaux de la gendarmerie pour auditionner les enfants

BPDJ de Lyon

 Violaine Chabardes, commandant la BPDJ, dans les locaux rénovés. – BPDJ de Lyon

Pour sa mission de recueil de la parole des enfants et d’adolescents victimes de violences et d’agressions sexuelles, la gendarmerie a réaménagé l’appartement servant à les accueillir.

Faire en sorte que les victimes et leurs accompagnateurs se sentent bien, pour libérer la parole. La brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) de Lyon dispose désormais d’un lieu à la hauteur de cette ambition. Il s’agit d’un « appartement situé en dehors de la caserne », mais également « rue Bichat », explique l’adjudante-cheffe Violaine Chabardes jointe au téléphone par BFMTV.com.

Mis à disposition depuis 1998, date de création de la BPDJ, les locaux ont fait peau neuve grâce au concours « d’associations de protection de l’enfance qui ont financé l’achat de nombreux jouets » et « les deux Clubs Soroptimist de Lyon qu ont participé à la rénovation des locaux et à l’achat du mobilier », est-il précisé sur la page Facebook de la gendarmerie du Rhône.

Les infractions à l’encontre des mineurs en augmentation

Ce nouvel outil aidera la BPDJ à mener sa mission – en plus de « la prévention dans les collèges et lycées » – « de prise en charge des victimes d’agressions sexuelles, de viols et de violences intra ou extra-familiales ». Cet endroit « isolé des autres lieux d’enquête » a été aménagé de manière à dissocier un « coin pour les tout-petits » et « une pièce adaptée à l’audition des adolescents ».

L’année passée, la brigade a auditionné « 409 enfants » sur le département du Rhône en zone gendarmerie, précise celle qui commande la brigade. Des travaux d’autant plus indispensables que « la BPDJ connaît une augmentation du nombre d’affaires de violences sexuelles et/ou physiques ».

>> Ci-dessous, une vidéo de PedoHelp, plateforme de lutte contre la pédophilie

Source : BFMTV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.