L’UCSJ adresse une Lettre ouverte à Monsieur le ministre de l’Intérieur

UNION CITOYENNE

POUR LA SECURITE

ET LA JUSTICE

 

 

 

 

Monsieur le ministre,

L’association Union Citoyenne pour la Sécurité et la Justice (UCSJ) a vu le jour le 4 décembre 2015. Sa finalité : regrouper les policiers nationaux et municipaux, les gendarmes, les pompiers, les douaniers, les acteurs de la Justice, le personnel pénitentiaire et la population civile.

L’UCSJ a été voulue et imaginée par quelques policiers.

Celle-ci a rapidement trouvé un écho favorable auprès des personnels des entités citées ci-dessus.

Organisée autour d’Hervé Emo, son président (par ailleurs secrétaire général d’un syndicat de police), l’association compte actuellement cinq vice-présidents représentant chacun une branche professionnelle.

Pour la gendarmerie le vice-président est Ronald Guillaumont, président de « l’Association Professionnelle Gendarmerie ».

Depuis quelques années, mais plus particulièrement ces derniers mois, un constat est partagé et vécu par tous : la société est de plus en plus violente. Les professionnels de la sécurité et de la Justice, autant que les Français, ne s’y retrouvent plus.

Cette situation préoccupante justifie, qu’ensemble, nous ayons décidé de créer l’UCSJ.

Notre association, dont les statuts ont été déposés depuis bientôt une année, est reconnue par l’ensemble des parties prenantes citées.

Nous sommes tous motivés par le sentiment du “Devoir”, tant vis-à-vis de nos camarades et collègues que de nos concitoyens. Dans cet esprit nous avons souhaité instaurer un espace d’échanges et de débats ouvert au plus grand nombre, pour devenir une source d’inspiration et de propositions aux fins de réformes qui ne manqueront pas, tôt ou tard, de voir le jour.

Par cette association nous voulons faire apparaître que l’adage “diviser pour mieux régner”, trop souvent usité par le passé, n’est plus d’actualité. Nous pourrons ainsi démontrer que ce qui nous unis est plus fort que ce qui nous sépare.

Suite au drame de Viry-Châtillon, il en est résulté un “ras le bol général” de l’ensemble des forces de l’ordre. Celui-ci a conduit aux manifestations qui actuellement perdurent sur l’ensemble du pays.

Afin de tempérer l’ardeur de ces mouvements spontanés, vous avez reçu les représentants de certains syndicats de police, bien que rejetés par la base, ainsi que des membres du CFMG.

 

Vous avez écarté arbitrairement d’autres organisations syndicales mais également les associations professionnelles nationales militaires (APNM) ayant cours chez les gendarmes sans omettre les associations telle que la nôtre, l’UCSJ.

La Cour européenne des droits de l’homme ayant reconnu notre droit à participer au dialogue social nous espérons que désormais, vous aurez à cœur d’appeler l’ensemble des organisations syndicales, les associations et les APNM à la table des discussions.

Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le ministre, l’expression de notre haute considération.

Hervé EMO                                                                                                  Ronald GUILLAUMONT

Président de l’UCSJ                                                                                    Vice- président de l’UCSJ

Union Citoyenne pour la Sécurité et la Justice

270 allée des charmilles 76890 St Ouen du Breuil – Tel : 06 58 43 60 59 – asso.ucsj@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *