Lorraine, un chien de gendarmerie amène les enquêteurs sur la bonne piste

En octobre, grâce au flair d’un berger belge d’une équipe cynophile de la Meuse (55), trois cambrioleurs ont été rapidement interpellés par les gendarmes.

Le 12 octobre 2013 dans la nuit, le CORG 55 est avisé par un témoin que deux hommes, porteurs de capuches, viennent de casser la vitrine du magasin Pêche et Chasse de COMMERCY et que l’alarme retentit. Les militaires de la Brigade territoriale autonome (BTA) et du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de COMMERCY se rendent sur place. Au cours de leurs recherches, ils découvrent trois véhicules ayant fait l’objet de vols à la roulotte. Des traces de sang sont trouvées près de l’un d’entre eux.

L’équipe cynophile du Psig de BRIEY est appelée en renfort. Le chien SWAT, berger belge malinois, commence à flairer à partir d’une trace de sang coagulée. Son action permet d’amener les enquêteurs devant le domicile d’un des auteurs présumés. Un dispositif est mis en place pour procéder à l’interpellation des malfaiteurs. 2 individus sont interpellés, un troisième dénoncé par les deux premiers est également arrêté.

Les perquisitions effectuées par les militaires permettent de retrouver les objets dérobés dans le magasin et les véhicules.

Les trois individus ont fait l’objet d’une convocation devant le juge des mineurs en date du 24 octobre 2013 pour se voir notifier leur mise en examen.

Le 12 octobre 2013 dans la nuit, le CORG 55 est avisé par un témoin que deux hommes, porteurs de capuches, viennent de casser la vitrine du magasin Pêche et Chasse de COMMERCY et que l’alarme retentit. Les militaires de la Brigade territoriale autonome (BTA) et du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de COMMERCY se rendent sur place. Au cours de leurs recherches, ils découvrent trois véhicules ayant fait l’objet de vols à la roulotte. Des traces de sang sont trouvées près de l’un d’entre eux.

L’équipe cynophile du Psig de BRIEY est appelée en renfort. Le chien SWAT, berger belge malinois, commence à flairer à partir d’une trace de sang coagulée. Son action permet d’amener les enquêteurs devant le domicile d’un des auteurs présumés. Un dispositif est mis en place pour procéder à l’interpellation des malfaiteurs. 2 individus sont interpellés, un troisième dénoncé par les deux premiers est également arrêté.

Les perquisitions effectuées par les militaires permettent de retrouver les objets dérobés dans le magasin et les véhicules.

Les trois individus ont fait l’objet d’une convocation devant le juge des mineurs en date du 24 octobre 2013 pour se voir notifier leur mise en examen.

Sources : RGLOR

Credits photo : Psig BRIEY.

Contact : SIRPA Gendarmerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.