L’hommage au Pr Montagnier, « aventurier de la Science qui reste dans le cœur des Français »

La salle de la coupole, au cimetière du Père Lachaise à Paris, le 22 février lors de l’hommage au Pr Montagnier F. Froger / Z9, pour FranceSoir

RECIT — L’hommage populaire au professeur Montagnier se tenait au cimetière du Père Lachaise, ce mardi 22 février 2022. La cérémonie, restreinte aux membres de la famille et des proches, s’est déroulée à l’intérieur de la célèbre salle de la Coupole. Une centaine de personnes y étaient présentes : les enfants du professeur, bien sûr, ainsi que sa famille de science et de combats partagés, comme le professeur Perronne.

Voir aussi : Hommage à Luc Montagnier: « cette ferveur, c’est le cœur de la France qui bat »

La cérémonie débute 15 h 54, avec l’introduction de Jean-Luc Montagnier, fils du défunt — un hommage empreint de simplicité et d’humanisme, à l’image du professeur disparu. « Surprise, surprise » sont ses premiers mots. Il nous apprend ainsi que, lors d’un entretien avec le Pr Montagnier, une personne lui a demandé quels seraient ses premiers mots s’il se retrouvait devant St-Pierre. Le professeur a répondu : « Surprise, surprise ». Puis, son fils le décrit comme « un grand scientifique aux frontières du monde connu et même au-delà ».closevolume_off

S’ensuit Ali BenOuari, président de la fondation Luc Montagnier : « Il assumait la controverse qui lui permettait de faire jaillir la lumière ». Son assistante saisit l’opportunité pour rappeler que le professeur était « à l’origine du Sidaction », et personne d’autre. De son côté, le Dr Gérard Guillaume, président de Chronimed, l’association des maladies chroniques, déplore « le silence assourdissant des autorités. Un simple de communiqué de presse du secrétariat de l’Élysée pour un aventurier de la science ». L’actrice Véronique Jannot, elle aussi, délivre un message émouvant. Le professeur Perronne, enfin, rend hommage à « l’immense talent de chercheur du professeur, et à son engagement sans faille ».

photo_officielle_montagnier.jpeg

France Soir était autorisé à prendre des photos de la cérémonie, remises à la famille. Avec son accord, voici la seule photo officielle de l’hommage publiée. (F.Froger /Z9, pour France Soir)

L’hommage de Xavier Azalbert – directeur de la publication de France Soir – lu aux obsèques du Pr Montagnier, le 22.02.2022 :

Au Professeur Luc Montagnier,
je me tourne vers ses enfants, sa famille de sang, de cœur, de science ainsi que tous les présents et êtres humains.

Quelques mots qui sont évidemment trop peu pour évoquer la mémoire de ce grand homme qui vient de nous quitter, mais j’aimerais néanmoins partager avec vous des anecdotes de son travail avec l’équipe de France-Soir et de l’association BonSens.

En juillet 2020, le Pr Montagnier m’a contacté pour que France-Soir relaie la publication de l’étude sur les inserts identifiés dans le SARS-CoV-2. Il était impatient de partager ce qu’il appelait lui-même ses « présciences », son intuition scientifique, sur l’origine du virus qui se voyait ainsi confirmée. Nous nous sommes mis d’accord pour tempérer son ardeur de jeune lanceur d’alerte, attendre la publication du livre du Pr Tritto qui apportait une caution supplémentaire, une forme de seconde preuve. Après avoir attendu près de quatre semaines, il me rappela pour me remercier, car il n’avait reçu aucune critique scientifique. Cela marquait le début de la fin du récit sur l’origine naturelle du virus.

En août 2021, il contribuait à un article sur la sénescence — le vieillissement des cellules causé par le virus, co-écrit avec neuf scientifiques qu’il honora non seulement de sa signature, mais surtout en effectuant des ajouts importants sur le stress oxydatif. Il avait mis toute son attention sur ce sujet.

Nous l’avons reçu à plusieurs reprises chez France-Soir, pour évoquer ses recherches et lancer l’alerte sur le lien entre le vaccins et les prions, confirmée quelques mois plus tard.

Un homme affable mais avec du caractère. Quand la caméra s’arrêtait, il avait encore envie de poursuivre l’entretien ! Avec toujours une pensée pour l’équipe.

Un autre jour, il m’appelait pour me demander les coordonnées des deux chercheurs israéliens qui avaient travaillé sur la vérification des études Pfizer. Il souhaitait leur apporter son soutien. Il était toujours à l’écoute des signaux.

Ses derniers messages, comme l’alerte sur de possibles conséquences négatives de la vaccination de masse pour notre espèce, montre l’importance qu’il apportait à la protection des humains. De tous les humains. Cela n’a toujours pas été entendu. Déjà dans le passé, le Pr Montagnier a été en avance sur son temps. Certains de ses plus proches collaborateurs, comme le Dr Guillaume, le disent à nouveau : « l’Histoire finira par lui donner raison. » 

Nous lui sommes redevables et reconnaissants d’avoir porté jusqu’à son dernier jour le respect du serment d’Hippocrate avec bienveillance, humanisme et grandeur d’âme.

S’il nous a laissé une mission, c’est celle d’apporter, en science et en conscience, une information loyale à nos semblables, sur tous les sujets. 

Honoré de Balzac écrivait que « La reconnaissance est une dette que les enfants n’acceptent pas toujours à l’inventaire. »

Le quasi-silence médiatique autour de son départ est regrettable, tel une absence de reconnaissance de ses presciences de son vivant. Cela n’enlève en rien les qualités et accomplissements exceptionnels du Pr Montagnier.

Dans le cœur des Français, et au panthéon des humains, il est déjà entré. Gageons que dans le futur, sa mémoire soit saluée comme il se doit, lui qui aura dévoué sa vie à ses semblables, en harmonie avec sa conscience.

L’équipe de Hold-Up média était aussi présente, pour rendre hommage au professeur Luc Montagnier. Elle a réalisé également un court reportage recueillant les propos de nombreux participants, soutiens du professeur.

Les obsèques du professeur Montagnier se tiennent aujourd’hui, sur l’ile d’Oléron, dans l’intimité familiale.

Auteur(s): FranceSoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.