« L’Histoire finira par donner raison au professeur Montagnier » Dr Gérard Guillaume

Gérard Guillaume, sur le plateau de FranceSoir le 14 février 2022 F. Froger / Z9, pour FranceSoir

« Inadmissible, intolérable, consternant » : indigné des réactions à la mort du Pr Montagnier, entre « silence assourdissant » de la part des autorités, qu’il juge très loin d’avoir été à la hauteur, et dénigrement déplorable de certains médias, le Dr Gérard Guillaume, un de ses proches, a souhaité rendre justice sur notre plateau au prix Nobel de médecine disparu il y a une semaine.

Il relate leur rencontre et son admiration pour les « approches thérapeutiques innovantes » que Luc Montagnier avait entreprises pour des maladies neurodégénératives. Sur l’aspect controversé de ses recherches, il est convaincu que « l’histoire finira par lui donner raison ». L’ampleur de ses travaux sur le SIDA, rappelle-t-il, a permis « une avancée majeure », « il ne faut pas l’oublier ». Un « esprit brillantissime, extraordinaire », rappelle Gérard Guillaume, qui rappelle que, bien que diminué physiquement ces dernières années, le biologiste était en pleine possession de ses facultés et restait « un aventurier de l’esprit et de la science ».

https://app.videas.fr/embed/ac8739ea-f12b-4c5a-9dea-3d10c234a6ae/closevolume_off

Admettant qu’il avait pu s’égarer dans les « chemins de traverse » qu’il explorait en « découvreur », notre invité qui rappelle qu’il « avait un Nord » auquel il revenait. Gérard Guillaume note ainsi avec stupéfaction que dans certains médias, « on lui a fait dire des choses qu’il n’a jamais dites », et qu’on affuble un chercheur de son niveau du qualificatif censé être infamant d' »antivax » le fait bondir : « Montagnier n’a jamais été un antivax, son combat était la sécurité des vaccins ».

Voir aussi : Pr Luc Montagnier : des cas de Creutzfeldt-Jakob liés au vaccin contre le Covid ?

Le docteur Guillaume revient enfin sur l’annonce de sa mort, la relation qu’il entretenait avec sa famille, qui souhaitait la discrétion, et dont il a respecté les volontés. Pas mécontent de faire un pied de nez à certains médias qui l’avaient « traîné dans la boue », et qui ont continué après sa mort, regrette-t-il.

C’est donc au « Défi de la vérité » que Gérard Guillaume a choisi de dire la sienne, de rétablir celle du Pr Montagnier, et de rendre un hommage émouvant à un homme qui incarnait un « espoir » pour beaucoup de gens, un « esprit innovant, original » ; en somme, conclut-il, « un être exceptionnel ».

Auteur(s): FranceSoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.