L’ex-palefrenier s’exhibe près du centre équestre : deux mois de prison ferme

Des témoins l’avaient aperçu complètement dénudé à proximité du centre équestre du Val de Loire. Jugé en comparution immédiate pour exhibition, après un premier renvoi du dossier, le Nantais d’une trentaine d’années a été condamné, jeudi soir, 12 mars, à deux mois de prison ferme avec maintien en détention.

Interpellé et placé en garde à vue, l’homme expliquait aux gendarmes être atteint d’une gastro et avoir voulu satisfaire un besoin naturel.
Interpellé et placé en garde à vue, l’homme expliquait aux gendarmes être atteint d’une gastro et avoir voulu satisfaire un besoin naturel. | ARCHIVES FRANCK DUBRAY/OUEST-FRANCE
Le 3 février, dans l’après-midi, des témoins l’avaient aperçu dénudé à proximité du centre équestre du Val de Loire. « Une nudité absolue, effrayant aussi bien pour les enfants que pour les poneys », observe le procureur, Thierry Roland.

Une « gastro »

Interpellé et placé en garde à vue, l’homme expliquait aux gendarmes être atteint d’une gastro et avoir voulu satisfaire un besoin naturel. « Enlever le pantalon et le caleçon ça se comprend, mais pourquoi le reste des vêtements, surtout en plein hiver », interroge Sylvie Rousteau, la présidente.

Depuis le box, le prévenu ne bronche pas. Il a décidé de faire valoir son droit au silence, laissant son avocate plaider en vain la relaxe. « Il n’y avait aucune volonté de s’imposer à la vue d’autrui », assure-t-elle.

1,4 g d’alcool dans le sang

À son arrivée à la brigade de gendarmerie, l’homme présentait un taux d’alcool d’1,4 g. Mais ce qui inquiète le plus le tribunal, c’est sa condamnation à trois mois de sursis avec mise à l’épreuve, en 2019, pour la détention d’images à caractère pédopornographique. Comment expliquer enfin le choix du prévenu de se rendre au Cerval ? « Monsieur est un ancien palefrenier », informe le procureur…

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.