Levons nous !

Soutien à la rébellion du Donbass

Erwan Castel publie une » interview de Daria Douguine par Breizh Info qu’il serait intéressant de faire connaître aux lecteurs de  PG qui pourront ainsi mesurer le gouffre qui sépare ces victimes de leurs assassins, criminels d’état.

Je pense que l’ignoble assassinat de Daria Douguine est un choc émotionnel qui va radicaliser l’affrontement ontologique entre la Russie et l’Occident et par conséquent la dimension eschatologique de cette guerre russo-atlantiste commencée il y a 8 années sur le Maïdan et dans le Donbass et qui cette année a fini par exploser, tel un volcan sous pression.

L’émotion digne des peuples de Russie s’inclinant unanimement devant le martyr de Daria Douguine, et qui n’a d’égal en intensité que la haine irrationnelle des occidentaux envers son père Alexandre terrassé par le chagrin jusqu’à être hospitalisé, montre bien que c’est l’âme de la Russie qui a été touchée par cet acte terroriste abject.

Daria était la princesse de son père mais aussi l’héritière de sa pensée philosophique qu’elle élevait par l’excellence de son raisonnement et l’élégance de sa personnalité. Assassiner un penseur, une femme et une enfant est un acte qui sort définitivement leurs auteurs et la cause qu’ils prétendent défendre de toute forme d’humanité.

En devenant martyre, Daria incarne cette sagesse éternelle dont même le temps ne saura éteindre la lumière, et elle rejoint au panthéon de la mémoire et de l’espérance ces autres philosophes assassinés par les dictatures idéologiques de l’Histoire: Socrate, Pierre de la Ramée, Moritz Schlick, Ahmad Kasravi, Sayd Bahodine Majrouh…

Mais le martyr de Daria « Platonova », me fait surtout penser à celui d’Hypatie d’Alexandrie, car tant de points communs les unissent jusque dans leurs morts tragiques : femmes brillantes de sagesse, de générosité et de beauté, gardiennes à la fois de la Tradition et de la Science et philosophes humanistes…

Toutes les deux étaient néo-platoniciennes et toutes les deux ont été odieusement assassinées par les séides d’une pensée unique intolérante.

Un poète de France, Guy Béard, chantait: « le premier qui dit la vérité. Il doit être exécuté. » et pour Daria comme pour Hypatie, leurs meurtres révèlent la Vérité de leurs pensées et les rendent éternelles !

Lorsque la terre russe s’ouvrira pour accueillir Daria, ce n’est pas un corps sans vie qui sera porté en terre mais une graine d’espérance qui germera dans tous les coeurs combattant pour la liberté des peuples l’esclavage du Monde moderne. Dans le champ des consciences une rose nouvelle et éblouissante portera son prénom ! Et loin d’éteindre la flamme de la pensée eurasiste, qui est la haute gardienne d’un monde multipolaire et libre, l’assassinat de Daria a semé dans nos coeurs les étincelles de cette sagesse et tous nous plongerons ensemble son feu libérateur démultiplié dans le coeur de l’obscurantisme du mondialisme esclavagiste. 

Alors que certains ricanent et que d’autres crient vengeance, je pense à Daria, dont la dépouille est en partance vers nos mémoires sacrées et à Alexandre Douguine terrassé par la disparition de la « prunelle de ses yeux ». Et la tristesse m’invite au silence…

Nous sommes aujourd’hui dans le temps du recueillement et de la Pensée, et celui des actes et de la Justice viendra ensuite…

Erwan Castel

Merci à Hugues de Courrèges pour avoir partageé en mémoire de Daria « Platonova » cette magnifique chanson du chanteur russe Shaman « Levons nous ! » :

Levons-nous
par Shaman

Levons-nous
Tant que nous vivons encore et que la vérité est de notre côté
De tout là-haut, quelqu’un nous regarde avec les yeux de l’amour
Ils ont souri comme des enfants et ont marché vers le ciel
Levons-nous
Afin de nous rapprocher d’eux.

Levons-nous ensemble
Tant que Dieu et la vérité sont de notre côté
Nous remercierons pour nous avoir accordé la victoire
À ceux qui ont trouvé leur paradis ailleurs et qui ne sont plus parmi nous.
Levons-nous
Et chantons !

Levons-nous fièrement
Notre mémoire éternelle bat plus fort dans notre poitrine, entre nous
Levons-nous
Les héros de la Russie resteront pour toujours gravés dans nos cœurs,
Jusqu’à la fin des temps.

Levons-nous
Et rappelons-nous tous ceux, que nous avons perdus dans ce feu
Tous ceux qui étaient partis mourir pour la liberté, et non pour les médailles
Je sais à coup sûr que nous nous rencontrerons
Levons-nous
Et chantons à nouveau

Levons-nous fièrement
Notre mémoire éternelle bat plus fort dans notre poitrine, entre nous
Levons-nous
Les héros de la Russie resteront gravés pour toujours dans nos cœurs,
Jusqu’à la fin des temps.


Nous nous lèverons (x3)

Levons-nous fièrement
Notre mémoire éternelle bat plus fort dans notre poitrine, entre nous
Levons-nous
Les héros de la Russie resteront gravés à tout jamais dans nos cœurs,
Jusqu’à la fin des temps.

Publié par Erwan Castel à 8/22/2022 07:24:00 AM

Source : Alawata rebellion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.