« LETTRE OUVERTE A LA FRANCE ET AUX NATIONS »

L’un de nos lecteurs (ou l’une de nos lectrices), dont je tairai le nom et le pseudo, nous a adressé une très beau texte qui ne peut que nourrir notre réflexion sur la situation actuelle de notre monde.

Ce lecteur (ou lectrice) se reconnaitra j’en suis sur et pour illustrer son pseudo voici une photo qui lui correspond, j’y ajouterai deux lettres qui vous mettront peut-être sur la piste : « CC »

« CC »

Merci donc à « CC » pour cette très belle publication.


« LETTRE OUVERTE A LA FRANCE ET AUX NATIONS »

Depuis peu je sème çà et là quelques petits commentaires sur des sites de journaux français. Bien que mes écrits ne soient jamais injurieux ni polémiques, je me dis que je serai bientôt sur la liste des personnes que l’on viendra chercher dans les maisons, pour les séparer de leurs conjoints et de leurs enfants, direction les camps, car les valeurs que je défends : Dieu, Nations, Humains, Vérité sont celles que la Nouvelle Censure abhorre.

Opération militaire « Ronces ou barbelés », le signifiant est le même dans notre dictionnaire Larousse…

Contrairement à un commentateur qui nous en a révélé l’existence à la télévision, et qui nous répète en boucle que la guerre civile est inévitable, tout comme ces généraux à la retraite qui s’ennuient et qui nous ennuient nous le jurent, je crois que les Chrétiens et assimilés seront les premières victimes des « élites » du Nouvel Ordre Mondial : nous sommes structurés, éduqués, moins susceptibles d’être malléables. Aujourd’hui ces derniers veulent éradiquer définitivement le catholicisme qu’ils ont combattu si longtemps, ou pire le mélanger aux autres religions… Jésus a porté une couronne de Ronces : pas de son plein gré.

Il n’y a de toute façon plus de Pape, bien qu’il y en ait deux, non ? Donc 2=0 dans ce cas ?

Dans nos villes, dont certaines sont dirigées par des maires accrochés sur leur siège comme une moule sur son rocher, les multiples caméras de video-surveillance, doublées d’abominables installations 5G… paradoxalement il n’y a plus de sécurité. Je ne porte plus de bijoux en or dans les rues comme jadis : trop d’arrachages de colliers nous mettent en danger.

Ce n’est pas le plus grave : des viols, des attentats, des égorgements de Chrétiens en prières dans les Cathédrales, et d’autres églises qui brûlent ou sont vandalisées. Les gens non masqués, honnêtes citoyens, sont traqués, rackettés par la police qui n’en peut plus mais rackette au nom de l’Etat …

« Black Bill, Black Rock, Black Blocs », il n’y a que quelques lettres de différence et un bruit de bottes noires qui approchent… All is Black ?

Non, Red aussi. Black or Red, noir ou rouge, le même totalitarisme est en marche. Bientôt en place ?

Tout est prêt paraît-il. Descentes sur les toits des immeubles et des maisons, en pleine ville, Eric l‘a dit (la branche d’olivier de son nom ne signifie pas forcément la paix).

Le temps a suspendu son vol depuis quelques mois.

Tout le monde attend.

On attend quoi ?

L’enfer sur la Terre ?

Je ne suis pas bigote, loin de là, mais je connais mes valeurs : DIEU est mon seul ADN et je n’en veux point d’autre. DIEU est mon seul Maître.

« Profession Gendarme » : C’était celle de mon père qui « en a bavé dans la Gendarmerie », mais qui avait une noblesse naturelle, celle de beaucoup de Français. D’aucuns les disent sans-dents, inutiles, ingérables, grognons… La vraie noblesse, celle du cœur, n’a pas besoin de particule, vraie ou fausse, pour rayonner.

Mon père ce héros, était un homme d’une grande beauté de cœur et d’âme, et beau dehors aussi, c’est mon père. Militaire avec un goût profond du service rendu aux autres, de la Vraie Justice, de la Vérité, l’honnêteté dans sa poche (et pas de l’or !), il amenait aux prisonniers incarcérés en attente dans la caserne de la soupe de légumes que ma mère avait préparée, faute de quoi ils n’auraient pas mangé, car le budget de l’État n’y veillait pas… Famille nombreuse, nous n’étions pas riches d’argent pourtant.

Mon père avait le plus grand respect pour l’être humain. Multi-décoré pendant la 2e Guerre mondiale, il a eu la Médaille militaire pour avoir sauvé des camarades au combat. Il n’a jamais eu la Légion d’honneur. Il faut la demander, cela ne l’intéressait pas.

Aujourd’hui, cette Légion ne serait-elle pas celle de l’Horreur ? Celle des mondanités ?

Il ne m’a jamais dit s’il avait tué au combat. Il m’a confié avoir un jour détourné son regard d’un jeune soldat allemand qui plongeait dans la rivière glacée pour sauver sa peau, à portée du fusil de mon père. C’est pour cela aussi que je le respecte profondément : on n’est pas obligé d’être un salaud, même sur commande, non ?

Son propre père, mon grand-père donc, a été gazé dans les tranchées pendant la 1ère Guerre mondiale. Il est mort assez jeune d’un cancer de la gorge. Il est vrai aussi qu’il appréciait les Gauloises sans filtre, ou autres cigarettes, offertes gracieusement par nos braves dirigeants, toujours plein d’attentions avec la jeunesse de leur pays…

Mon aïeul était aide de camp d’un Général de l’armée napoléonienne. Je l’imagine parfois les pieds en sang dans ses bottes, ou dans ce qu’il en restait (les marchands de guerre sont près de leur or, et loin de leur cœur), dans la neige et dans le froid de la Russie à Sébastopol, buvant l’urine ou le sang de leurs chevaux pour survivre, et ailleurs, pont d’Arcole en Italie… Les vaillants Grognards de Napoléon : c’est normal de grogner dans ces conditions, non ? Grognards, grognons, nous savons pourquoi, nous le peuple, nous « grognons ».

Maintenant nous grondons.

N’avons-nous pas assez souffert, Nous et les autres Nations ? Des nations que nous-mêmes et nos ancêtres avant nous, avons payées au prix de notre sang, au prix de nos larmes, et au prix de la sueur de nos fronts ? Au prix des Gilets Jaunes pacifiques, mutilés et éborgnés pour avoir refusé une nouvelle taxe, faute de pouvoir s’en acquitter.

Les contribuables français sont ceux qui payent le plus d’impôts en Europe. Nous payons même de l’impôt sur l’impôt, sur de l’argent que nous ne touchons pas. Nos énarques à l’esprit vicieux et la Cour Européenne de « Justice » prétendent que ce n’est pas de l’impôt : c’est de la « C.S.G », une contribution sociale généralisée… il suffit de changer le nom de l’impôt, et le tour est joué.

Ils sont « l’élite » … ils savent tout.

Quand les dirigeants ont dit que le pays était en danger, les peuples confiants sont partis en guerre, la fleur au fusil, ou pas, se battre contre d’autres peuples dont ils ne savaient rien. D’ailleurs ils ne les détestaient même pas, ils étaient prêts à les aimer peut-être…

Assez, assez, ASSEZ.

Assez de guerres civiles. Assez de guerres mondiales. STOP. Nos enfants, nos adolescents n’ont pas mérité ça. Nous, adultes, sommes coupables d’avoir laissé si longtemps la pourriture s’amonceler dans notre pays, la pourriture de la corruption, la pourriture des prébendes, la pourriture des sectes, la pourriture de la pédophilie…

Les autres pays nomment, paraît-il, la France : « Pédoland » et pas le pays des « droits de l’homme ». Est-ce possible ou bien est-ce encore une « fake news » ? « Le poisson pourrit par la tête » disent les Chinois…

Et si on coupait la tête pourrie, pacifiquement, peut-être se régénèrerait-elle ? Ou bien peut-être se rendrait -on compte que nous n’en avons jamais eu besoin ?

Car l’élite, c’est Nous, les 99%.

Nous, l’élite, n’avons pas besoin de réunions secrètes : nous n’avons rien à cacher.

Nous n’avons pas le temps de tirer des plans sur la Comète, nous travaillons vraiment.

La Loi de Finances 2021 qui permettra d’achever de vendre la France à la découpe, Nous n’en voulons pas. Ceci est notre patrimoine, celui de nos ancêtres, et celui de tous nos enfants à venir…

Voilà, je suis prête.

De toute façon, si je ne dis rien, ils viendront quand même ? Au nom du virus qui isole, contraint, menace, nous prive de Noël tels de méchants enfants puis assène par la voix de sa marionnette : « Nous sommes en guerre » …

Cette Nation nous appartient, nous ne laisserons jamais des hordes attaliennes, jamais assez rassasiées d’or et de guerres mais qui se disent « l’élite », nous la voler.

Que Dieu Veuille tous nous bénir, nous, les peuples de la Terre, Nations du Monde Libre.

Signé : CC, Française qui veut le rester (09/01/2021).

« L’homme intérieur a su affronter ses angoisses, ses peurs, se confronter à ses erreurs, ses faiblesses. Il a appris à s’accepter pour mieux s’améliorer, dès lors qu’il a découvert que la loi d’amour, en tant que respect des autres et de soi-même, est ce qui doit structurer la condition humaine dans ses rapports extérieurs, comme dans sa dimension intérieure. »

Christian Miel 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.