Les quatre priorités stratégiques de la Gendarmerie détaillées par le major Général

UNPRG3-660x330Le major Général Christian Rodriguez a à la tribune ( Photo DC L’Essor)

Lors du congrès 2018 de l’UNPRG qui s’est tenu au Cap d’Agde, le major général de la Gendarmerie, le général de corps d’armée Christian Rodriguez,  s’est adressé au congressistes de l’UNPRG et a répondu à Henri Martinez au sujet de plusieurs points. Il a détaillé les quatre priorités stratégiques de la Gendarmerie.

 

Première priorité stratégique : le contact avec la population

“Il est remis dans l’ordre de priorité qui doit être le sien, c’est-à-dire à la première place !”

“Avant c’était ce que l’on faisait lorsqu’il restait du temps. Désormais la logique est inversée”.

Paris ou Issy-les-Moulineaux, ne peut pas, ne doit pas, tout décider en imposant un unique gabarit sur tout le territoire national.”

“Quant au choix de faire du commandant de compagnie un pilier de notre action, ce n’est pas tant un choix, en réalité, que la manifestation d’un constat. La brigade est le poste avancé du contact.”

“Mais c’est bien la compagnie qui constitue le premier échelon de manœuvre opérationnel de la gendarmerie sur le territoire, avec son PSIG, sa BR et sa capacité à renforcer une brigade de son ressort par une autre, le tout dans une cohérence territoriale et un projet qui sont ceux du groupement.”

 Il ne s’agit pas d’une dévalorisation des grades mais d’une élévation de nos personnels” : “auparavant, un sous-officier pouvait terminer sa carrière comme major. Demain, il la terminera comme capitaine dernier échelon.”

Lire la suite : L’Essor.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.