Les militaires à moins de 5 ans de l’age de départ à la retraite, non concernés par la prochaine réforme. Quid des autres ?

soutien-aux-militaires-de-France-

Selon une note de service officielle, signée du Vice-amiral Philippe Hello – Directeur des ressources humaines du ministère de la défense, transmise anonymement ce jour à la rédaction du Journal Le Conscrit, l’information est clairement établie :

Le système universel de retraite ne s’appliquera pas aux militaires qui seront à la date d’adoption de la loi, à moins de 5 ans de la durée de service exigée pour procéder à la liquidation d’une pension au titre du code des pensions civiles et militaires de retraite, quelle que soit la date ultérieure à laquelle ils demanderaient à en bénéficier.

Ne seront donc pas concernés par la réforme, les militaires qui, à la date de promulgation de la loi, auront acquis :

-12 ans de services effectifs pour les sous-officiers, militaires du rang et militaires commissionnés.

-15 ans de services effectifs pour les officiers sous contrat.

-22 ans de services effectifs pour les officiers de carrière.

Pour les militaires qui rentrent dans cette tranche à moins de 5 ans à la date de promulgation, cela est incontestablement rassurant de savoir qu’ils ne perdront pas leurs acquis en matière de pension dont la retraite à jouissance immédiate (RJI). En cela , cette note de service est une excellente nouvelle pour eux.

Mais alors, qu’en est-il pour les autres ? Prenons l’exemple d’un soldat du rang qui à la date de promulgation est à 10 ans de service, ou d’un sous-officier à 16 ans de services, que se passera-t-il pour eux ?  doivent-il considérer qu’ils perdent leur droit à retraite à jouissance immédiate ? Devront-ils résigner pour y avoir droit …ou pas ?

Il est à noter dans cette même note de service que :

Pour les militaires (…) les droits relatifs aux périodes travaillées avant l’entrée en vigueur du nouveau système qu’il s’agisse de trimestres ou de points, seront conservées à 100%.

Encore heureux pour eux ! Mais cela ne répond toujours pas aux interrogations légitimes que sont en droit de se poser ces soldats sur la perte ou pas de leur RJI. La rédaction ne peut avancer de réponses sans information officielle, mais convenons-en la tranche imposée de moins de 5 ans à la date de promulgation de la prochaine loi sur les retraites, laisse présager de prolongements de la durée des services effectifs. Car il n’est plus un secret pour personne : les objectifs de recrutement au sein de notre armée sont prioritaires pour cette année 2019. En somme, tout laisse à penser que cette future réforme de retraite se veut jouer un rôle de fixateur des effectifs actuels.

Dans l’hypothèse que cet acquis qu’est la retraite à jouissance immédiate soit honteusement supprimée, nous affirmons alors que la trahison de la parole donnée sera considérée comme la fois de trop ! Affaire à suivre…

La rédaction.

Note de service reforme de retraite 1

Note de service reforme de retraite 2 3

Crédit photo : PxHere.

Source : Le Conscrit.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.