Les médecins libéraux allemands pour la fin de “la politique de la panique”

Dr Stephan Hofmeister, Dr Andreas Gassen, Dr Thomas Kriedel KBV Lopata/axentis.de

Les principales organisations de médecins conventionnés en Allemagne exigent la fin immédiate des mesures “anti-corona” et la fin de “la rhétorique de l’horreur et la politique de la panique”.

Lors de la convention des délégués des médecins conventionnés allemands, le directeur adjoint de la Kassenärztlichen Bundesvereinigung (KBV, association nationale des médecins de l’assurance maladie) le Dr Stephan Hofmeister, et le président, le Dr Andreas Gassen, ont exigé la fin des mesures dites “anti-Corona” en Allemagne et la fin de la “politique de la panique et la rhétorique de l’horreur”.

Ils considèrent que toutes les personnes qui ont souhaité se faire vacciner l’ont déjà fait : “Sauf si l’on cherche à imposer la vaccination – et pour ma part, c’est précisément ce que je ne veux pas – il n’existe qu’une seule alternative politique : lever toutes les restrictions décidées par l’Etat” a déclaré le Dr Hofmeister.

Le communiqué de presse de la KBV déclare: “tous ceux qui souhaitent se faire vacciner ont la possibilité de le faire. Désormais ce n’est plus une décision qui revient à l’État : chacun doit décider à titre individuel pour lui même.” Selon le Dr Hofmeister les sondages indiquent que plus insistantes se font les pressions politiques, plus les gens refusent toute vaccination en signe de protestation. “C’est une confusion malsaine” a-t-il dit en exigeant que l’on arrête cette politique de la peur.

Pour ce qui est des rappels, Hofmeister a poursuivi: “on cherche à rattraper la baisse des intentions de vaccination en proposant des rappels” mais, selon lui, les éléments de preuve scientifique de leur utilité manquent à l’appel. “Nous, médecins, aurions à gérer bien moins de discussions avec nos patients si, au lieu de ministres faisant état d’une vague ‘sécurité accrue’, nous avions des recommandations sérieuses, basées sur des preuves concernant l’utilité de ces rappels”.

Quant au Président de la KBV, Andreas Gassen, il a appelé à ce toutes les mesures anti-Corona soient levées le 30 octobre, notre “Freedom Day” – allusion à celui du Royaume-Uni en juillet. “Faute de nommer une échéance précise, on va se traîner dans une pandémie interminable.”

Curieusement, le ministère allemand de la Santé n’a pas souhaité répondre à la demande du journal Business Insider – qui a alors soumis des questions écrites – de commenter ces déclarations des médecins allemands.

Auteur(s): FranceSoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *