Les faits sur le Coronavirus

index

Publié: 14 Mars 2020; Mise à jour: 25.04.2020
Langues: CZ, DE, EN, ES, FI, FR, HBS, HE, HU, IT, JP, KO, NL, NO, PL, PT, RO, RU, SE, SI, SK, TR
Partagez sur: Twitter / Facebook ; Voir aussi: Covidinfos.net; Traduction: SLT

Des faits entièrement référencés sur le Covid-19, fournis par des experts en la matière, pour aider nos lecteurs à faire une évaluation réaliste des risques.

„La seule façon de lutter contre la peste, c’est  l’honnêteté.“ Albert Camus, 1947

Aperçu

  1. Selon les données des pays les mieux étudiés tels que la Corée du Sud, l‘Islande, l‘Allemagne et le Danemark, la létalité globale du Covid19 se situe dans la fourchette inférieure pour mille et est donc jusqu’à vingt fois inférieure aux hypothèses initiales de l’OMS.
  2. Une étude dans le magazine Nature Medicine arrive à une conclusion similaire, même pour la ville chinoise de Wuhan. Les valeurs plus élevées de façon significative à Wuhan ont résulté du fait qu’un grand nombre de personnes, présentant des symptômes légers ou inexistants, n’a pas été pris en compte initialement.
  3. 50% à 80% des personnes testées positives ne présentent aucun symptôme. Même parmi les 70 à 79 ans, environ 60% restent asymptomatiques, beaucoup d’autres ne présentent que des symptômes bénins.
  4. L’âge médian des personnes décédées dans la plupart des pays (y compris l‘Italie) est supérieur à 80 ans et seulement 1% environ des personnes décédées n’avaient aucune maladie grave antérieure. Le profil de mortalité correspond donc essentiellement à une mortalité normale.
  5. De nombreux articles de journaux, rapportant que des personnes jeunes et en bonne santé étaient mortes du Covid19 se sont avérés être faux. Beaucoup de ces personnes ne sont en fait pas mortes du Covid19, ou alors elles étaient déjà gravement malades auparavant (par exemple une leucémie non détectée).
  6. Le taux de mortalité global quotidien normal aux États-Unis est d’environ 8 000, en Allemagne d’environ 2 600, en Italie d’environ 1 800 et en Suisse d’environ 200 personnes par jour. Le taux de mortalité de la grippe aux États-Unis peut atteindre 80 000, en Allemagne et en Italie jusqu’à 25 000 et en Suisse jusqu’à 2 500 personnes par hiver.
  7. Des taux de mortalité très élevés, comme dans le nord de l’Italie, peuvent être influencés par des facteurs de risque supplémentaires tels qu’une pollution atmosphérique et une contamination microbienne très élevées ainsi qu’un effondrement des soins aux personnes âgées et des soins infirmiers dû à la panique de masse et au confinement.
  8. Dans des pays comme l’Italie et l’Espagne ainsi qu’en partie au Royaume-Uni et aux États-Unis, les vagues de grippe ont déjà entraîné une surcharge des hôpitaux. Actuellement, jusqu’à 15% des médecins et infirmières, même sans symptômes, doivent être mis en quarantaine.
  9. Une distinction importante concerne la question de savoir si les personnes décèdent avec ou à cause des coronavirus. Les autopsies montrent que dans de nombreux cas, les pathologies préexistantes jouent un rôle décisif, mais les chiffres officiels ne reflètent généralement pas cela.
  10. Ce n’est donc pas le nombre de personnes testées et décédées qui est souvent mentionné qui est décisif pour évaluer le danger de la maladie, mais plutôt le nombre de personnes qui souffrent de fait et de façon inattendue d’une pneumonie ou qui en sont décédées.
  11. Les courbes exponentielles souvent présentées avec des „cas corona“ sont trompeuses, car le nombre de tests augmente également de façon exponentielle. Dans la plupart des pays, le rapport des tests positifs au test global (taux dit positif) reste constant de 5 à 25% ou n’augmente que lentement.
  12. Les pays sans confinements et interdictions de contacts, tels que le Japon, la Corée du Sud et la Suède n’ont jusqu’à présent pas connu de tendance plus négative que les autres pays. Cela pourrait remettre en question l’efficacité de ces mesures considérables.
  13. Selon des pneumologues, la ventilation invasive (intubation) des patients du Covid19 est souvent contre-productive et endommage en outre les poumons. La ventilation invasive mise en place à cause du Covid19 est pratiquée surtout par crainte de propager le virus par les aérosols.
  14. Contrairement aux hypothèses initiales, l’OMS a constaté fin mars qu’il n’y avait actuellement aucune preuve de propagation du virus par les aérosols. De même un virologue allemand dans une étude pilote n’a trouvé aucune infection provoquée par voie aérosol ou par contacts indirects.
  15. De nombreuses cliniques en Allemagne et en Suisse sont jusqu’à présent sous-utilisées et certaines ont déjà dû recourir au chômage partiel. De nombreuses opérations et thérapies ont été annulées par les cliniques, et même les patients nécessitant des soins d’urgence restent parfois chez eux par peur.
  16. Plusieurs médias ont déjà été surpris en train de dramatiser la situation dans les cliniques, parfois même avec des images et des vidéos manipulatrices. En général, de nombreux médias ne remettent pas en cause les informations et les données officielles même douteuses.
  17. Les kits de test antivirus utilisés à l’échelle internationale sont sujets à des erreurs. Des études antérieures ont montré que même les coronavirus normaux peuvent donner un résultat faussement positif. Le test viral actuellement utilisé n’a pas non plus été validé cliniquement à cause de la contrainte liée au temps.
  18. De nombreux experts de renommée internationale dans les domaines de la virologie, de l’immunologie et de l’épidémiologie considèrent que les mesures prises sont contre-productives et recommandent une immunisation naturelle rapide de la population générale et la protection des groupes à risque.
  19. Le nombre de personnes souffrant de chômage, de problèmes de santé mentale et de violence domestique du fait de ces mesures est monté en flèche aux États-Unis et dans le monde. Plusieurs experts estiment que ces mesures pourraient prendre plus de vies que le virus.
  20. Le lanceur d’alerte et dénonciateur de la NSA, Edward Snowden, a averti que la crise corona était utilisée pour l’expansion massive et permanente des outils mondiaux de surveillance. Le célèbre virologue Pablo Goldschmidt a parlé de „terreur médiatique mondiale“ et de „mesures totalitaires“. L’infectiologue britannique John Oxford a parlé d’une „épidémie médiatique“.
Pour plus d’informations en français, voir aussi Covid Infos.

25 avril 2020

  • Vidéo : Un médecin californien, le Dr. Dan Erickson, a décrit ses observations concernant le Covid19 lors d’une conférence de presse. Les hôpitaux et les unités de soins intensifs en Californie et dans d’autres États sont restés largement vides jusqu’à présent. Le Dr Erickson rapporte que des médecins de plusieurs États U.S ont été „poussés“ à délivrer des certificats de décès mentionnant le Covid19, même s’ils n’étaient pas eux-mêmes d’accord. Le Dr Erickson affirme que le confinement et la peur affaiblissent le système immunitaire et la santé des personnes. Il y a déjà eu une augmentation marquée des „effets secondaires“ tels que l’alcoolisme, la dépression, le suicide et la maltraitance des enfants et des conjoint(e)s. Le Dr Erickson recommande que seuls les malades et non les personnes en bonne santé ou la société entière soient mis en quarantaine. Selon le Dr Erickson, un masque facial n’a de sens que dans des situations aiguës comme à l’hôpital, mais pas dans la vie de tous les jours.
  • Le professeur Detlef Krüger, prédécesseur du célèbre virologiste allemand Christian Drosten à la clinique de la Charité à Berlin, explique dans une récente interview que le Covid19 est „à bien des égards comparable à la grippe“ et „pas plus dangereux que certaines variantes du virus de la grippe„. Le professeur Krüger considère que „les masques faciaux découverts par les politiciens“ relèvent de l’“actionnisme“ et sont des „porteurs de germes“ potentiels. En même temps, il met en garde contre les „dommages collatéraux massifs“ causés par les mesures prises.
  • Des médecins légistes suisses sont parvenus à la conclusion que de nombreux défunts testés positifs ne souffraient pas de pneumonie, mais d’un dysfonctionnement des vaisseaux sanguins et donc de l’échange d’oxygène dans les poumons. Cela pourrait expliquer pourquoi la ventilation des patients atteints de covidose19 critique n’est souvent pas efficace et pourquoi les patients souffrant de problèmes cardiovasculaires existants appartiennent au groupe à risque. En fait, tous les patients autopsiés souffraient d’hypertension artérielle, une grande partie était en surpoids sévère (obèse) et deux tiers avaient des artères coronaires pré endommagées.
  • Les derniers données en provenance d’Italie montrent (pp. 12/13) que 60 des 17 000 médecins et infirmières ayant été testés positifs sont morts. Il en résulte un taux de létalité du inférieur à 0,1 % pour les moins de 50 ans, 0,27 % pour les 50 à 60 ans, 1,4 % pour les 60 à 70 ans et 12,6 % pour les 70 à 80 ans. Même ces chiffres sont probablement trop élevés, car il s’agit de décès dus à des coronavirus et non nécessairement à des virus, et que jusqu’à 80 % des personnes restent asymptomatiques et que certaines n’ont peut-être pas été testées. Dans l’ensemble, cependant, les valeurs sont conformes à celles de la Corée du Sud, par exemple, et donnent un taux de létalité pour la population générale dans la fourchette de la grippe.
  • Le chef de la protection civile italienne a déclaré à la mi-avril que plus de 1800 personnes étaient mortes dans des maisons de retraite en Lombardie, et que dans de nombreux cas, la cause du décès n’était pas encore claire. On savait déjà à l’avance que les soins aux personnes âgées et les maisons de repos et, par conséquent, l’ensemble du système de santé dans certaines parties de la Lombardie s’étaient effondrés, en partie à cause de la peur du virus et du confinement.
  • Les dernières données en provenance de Belgique montrent que là aussi, un peu plus de 50 % de tous les décès supplémentaires surviennent dans les maisons de repos, qui ne bénéficient pas d’un confinement général. Dans 6 % de ces décès, le Covid19 a été „confirmé“, dans 94 % des décès, il a été „suspecté“. Environ 70 % des personnes testées positives (employés et résidents) ne présentaient aucun symptôme.
  • Le professeur Siegwart Bigl, expert allemand en matière de vaccination, considère que la protection contre la coronavirus est „excessive“. Selon le professeur Bigl, il n’y a „pas de pandémie“ (avec un nombre particulièrement élevé de décès), le confinement était inutile et erroné, et la comparaison avec la grippe est „absolument légitime“.
  • Le journal britannique The Guardian cite de nouvelles études selon lesquelles la pollution de l’air pourrait être un „facteur clé“ dans les décès dus au Covid19. Par exemple, 80 % des décès dans quatre pays se sont produits dans les régions les plus polluées (dont la Lombardie et Madrid).
  • Le journal allemand DIE ZEIT se concentre sur les taux de vacance élevés dans les hôpitaux allemands, qui atteignent jusqu’à 70 % dans certains services. Même les examens du cancer et les transplantations d’organes qui n’étaient pas absolument nécessaires à la survie ont été annulés pour faire de la place aux patients atteints de Covid19, mais ceux-ci ont été largement absents jusqu’à présent.
  • En Allemagne, une obligation de porter un masque a été introduite dans les transports publics et dans les points de vente au détail. Le président de l’Association médicale mondiale, Frank Montgomery, a critiqué cette mesure comme „mauvaise“ et l’utilisation prévue d’écharpes et de rideaux comme „ridicule“. En fait, des études montrent que l’utilisation de masques dans la vie quotidienne n’apporte pas de bénéfices mesurables aux personnes en bonne santé et asymptomatiques, c’est pourquoi l’infectiologue suisse, le Dr Vernazza, a parlé d’un „battage médiatique“. D’autres critiques parlent d’un symbole d’“obéissance forcée ostensible du public„.
  • En 2019, une étude de l’OMS a trouvé „peu ou pas de preuves scientifiques“ de l’efficacité de mesures telles que la „distanciation sociale“, les restrictions de voyage et le verrouillage.
  • Un laboratoire allemand a déclaré début avril que, selon les recommandations de l’OMS, les tests de dépistage du virus Covid19 sont désormais considérés comme positifs même si la séquence cible spécifique du virus Covid19 est négative et que seule la séquence cible plus générale du coronavirus est positive. Toutefois, cela peut conduire à ce que d’autres coronavirus (virus du rhume) déclenchent également un résultat faussement positif. Le laboratoire a également expliqué que les anticorps pour le Covid19 ne sont souvent détectables que deux à trois semaines après l’apparition des symptômes. Il faut en tenir compte afin de ne pas sous-estimer le nombre réel de personnes déjà immunisées contre Covid19.
  • En Suisse et en Allemagne, des politiciens ont demandé à titre individuel une „vaccination obligatoire contre le coronavirus“. Cependant, la vaccination contre la grippe dite „porcine“ de 2009/2010, par exemple, a entraîné des dommages neurologiques parfois graves, en particulier chez les enfants, et a donné lieu à des millions de demandes de dommages et intérêts.
  • Professeur Christopher Kuhbandner : À propos du manque de justification scientifique des mesures contre le coronavirus : „Les chiffres rapportés sur les nouvelles infections surestiment de façon très dramatique la véritable propagation du coronavirus. L’augmentation rapide observée des nouvelles infections est presque exclusivement due au fait que le nombre de tests a augmenté rapidement au fil du temps (voir figure ci-dessous). Ainsi, du moins selon les chiffres rapportés, il n’y a en réalité jamais eu de propagation exponentielle du coronavirus. Les chiffres rapportés sur les nouvelles infections cachent le fait que le nombre de nouvelles infections a diminué depuis environ le début ou la mi-mars“.
Bulletin de surveillance du SWPRS au 25.04.20 sur l'épidémie de coronavirus et la coronapanique (Vidéos)
Suède : Les médias face à la réalité

Certains lecteurs ont été surpris par la diminution du nombre de décès en Suède, car la plupart des médias montrent une courbe en forte hausse. Quelle en est la raison ? La plupart des médias affichent des chiffres cumulés par date de déclaration ou rapportée, alors que les autorités…..

Lire la suite : SWPRS.org

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.