Les clips de la gendarmerie demain sur grand écran

Les mini-films de prévention ont été vus par plus de 257.000 internautes. - Les mini-films de prévention ont été vus par plus de 257.000 internautes. - (Photo d'archives NR)

Les mini-films de prévention ont été vus par plus de 257.000 internautes. – (Photo d’archives NR)

Les clips de sécurité routière réalisés par le groupement de gendarmerie et diffusés sur les réseaux sociaux vont être projetés dans les cinémas de Tours.

Évoquer des accidents mortels, ayant eu lieu localement, pour sensibiliser les automobilistes aux dangers de la route… l’initiative du groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire, matérialisée par la réalisation et la diffusion – à partir de fin 2015 – de trois clips sur les réseaux sociaux, a été particulièrement remarquée puisqu’elle a reçu le prix national de la Prévention.

Avec cette approche de proximité, en accord avec les familles des victimes, les gendarmes tourangeaux ont pu faire passer le message, implacable : « Ça n’arrive pas qu’aux autres ! »
L’initiative, tout dans le respect de la douleur des familles, a connu un réel succès. Pour preuve, le nombre de vues : 67.000 pour « Un SMS de trop », 17.000 pour « Trop vite » et 173.000 pour « Axel avait 19 ans ». Un quatrième aurait dû voir le jour, traitant de la consommation de stupéfiants. Peut-être trop compliqué à mettre en œuvre.
Mais l’important n’est pas là. « Si, en diffusant ces clips, on pouvait sauver ne serait-ce qu’une vie, cela en vaudrait la peine », disait en substance le colonel Quentin de Bennetot, commandant du groupement d’Indre-et-Loire, lors d’une précédente présentation à la presse.
Gageons que l’impact de ces mini-films a été bien supérieur même si, en terme d’accidentologie, on ne quantifie jamais le nombre de victimes épargnées.
Raison de plus pour redoubler d’ambition et de tenter de toucher un plus large public. C’est ce qui va être fait dès demain mercredi 9 novembre et ce, jusqu’au 22, grâce à un partenariat avec la préfecture d’Indre-et-Loire et les cinémas CGR. L’une de ces trois vidéos, adaptée au format grand écran, sera en effet visible dans les deux cinémas CGR de Tours.
Rappelons que la route est la première cause de mortalité chez les jeunes adultes avec environ 750 décès chaque année. Les 18-24 ans comptent pour 9 % de la population mais pour 20 % des tués et 32 % des blessés graves, selon la Prévention routière.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.