Léon Gautier, dernier vétéran du commando Kieffer et star du 77e anniversaire du Débarquement

Léon Gautier est le dernier rescapé des 177 hommes du commando Kieffer. Ces 5 et 6 juin 2021, à l’occasion des commémorations du D-Day, il a inlassablement accompli son devoir : témoigner et rendre hommage à ses frères d’armes, pour que ce qu’ils ont accompli il y a 77 ans ne tombe jamais dans l’oubli.

Écouter

« Belle cérémonie, bien placé, on ne peut pas être mieux ! » Malgré ses 98 ans, Léon Gautier n’aurait manqué le rendez-vous des commémorations du 77e anniversaire du Débarquement pour rien au monde, enchaînant un marathon du devoir de mémoire. « C’est important d’être là, on n’oublie pas ceux qui ont donné leur vie ici, pour la France. »

Mais cette année est particulière : depuis le décès de son ami Hubert Faure, en avril dernier, il est le dernier vétéran du commando Kieffer vivant. Le dernier à pouvoir transmettre ses souvenirs du 6 juin 1944, où 177 Français ont risqué ou perdu leur vie pour la liberté.

Ce dimanche 6 juin 2021, à Ouistreham (Calavdos), devant la stèle Kieffer, l’émotion a momentanément effacé son indétrônable sourire. « Ça me fait penser à mes copains que j’ai perdus. Ça fait mal à l’intérieur », souffle-t-il.

Cette année encore, la crise sanitaire a privé les commémorations de nombreux vétérans étrangers, et le public a été tenu à distance.

Ils étaient pourtant nombreux à avoir fait le déplacement, espérant approcher le « soldat Léon ».

« Ce serait un honneur de pouvoir lui parler, expliquent Diane et Grégoire. C’est dommage que les enfants ne puissent pas participer. Voir Léon Gautier, l’entendre raconter ses souvenirs, c’est comprendre que derrière l’histoire, il y avait des grands hommes. »

« Battez-vous pour la paix ! »

Des enfants, il y en avait quelques-uns, comme la veille lors de la cérémonie de Saint-Aubin-d’Arquenay (Calvados), où une collégienne de 3e l’a « remercié du fond du cœur pour ce qu’il a fait pour nous ». L’occasion pour Léon Gautier de passer un message à la jeunesse : « Battez-vous pour garder la paix. »

La veille encore, au cimetière britannique d’Hermanville-sur-Mer, l’affluence était cette fois copieuse. Les sons des cornemuses ont vibré en direction du dernier fusilier marin des Forces françaises libres.

À l’issue de la cérémonie, la star du 77e anniversaire du Débarquement a poussé sa chaise roulante dans un coin d’ombre pour se livrer à une abondante séance photo, dédicaces à l’appui.

Ce n’est pas tous les jours que les enfants ont la chance d’approcher un héros. La séance s’est terminée par une double photo de famille. Avec les siens et les descendants de Jean Morel, son « frère d’armes » disparu en 2019. Dans ses bras, Léon Gautier serrait fort Hugo, son arrière-arrière-petit-fils, né un… 6 juin 2017. Et le dernier survivant de saluer : « À l’année prochaine ! »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.