L’eau bénite ne protège pas d’Omicron !

à certains amis qui croient que les vaccins auraient sauvé des millions de vie

Les thuriféraires médiatiques répètent matin, midi et soir que le confinement et la vaccination de toute la population sont des mesures salvatrices.
Emmanuel Macron, grand prêtre de millions de croyants, veut bouter hors de son royaume les non-vaccinés [1].
Mais le diable Covid-19, transformé en Omicron, échappe aux bienfaits de l’eau bénite vendue par Pfizer et Cie [2].

Ainsi, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) est contrainte de reconnaître que :

Parmi les cas symptomatiques, Omicron est sur-représenté chez les vaccinés, alors que Delta est sur-représenté chez les non-vaccinés
Durant les dernières semaines de 2021 et début 2022, les nombres de tests PCR positifs attribuables à Omicron à taille de population comparable sont inférieurs pour les non-vaccinés par rapport aux statuts complets avec ou sans rappel, traduisant un possible échappement vaccinal face à l’infection par Omicron.
source : DREES, 14/01/2022 p.7

Pour sauver la foi dans le dogme de la vaccination pour tous, la DREES publie un graphique qui montre que la protection vaccinale tombe à 15% face au variant Omicron au lieu de 70% face au variant Delta, mais titre de manière jésuitique :

La protection vaccinale face au variant Omicron pour les infections avec symptômes est bien plus faible que face au variant Delta mais le rappel [3e dose] permet toujours de réduire sensiblement le risque.
source : DREES, 14/01/2022 p.16

Un autre graphique construit sur les données de la DREES montre que le nombre de cas positifs Covid est supérieur chez les vaccinés !


source

Les données du Public Health Scotland montrent que le nombre de cas positifs Covid est deux fois et demi plus élevé chez les vaccinés qui ont reçu 2 doses que chez les non-vaccinés :


source

Certains prêtres se défroquent en public et expriment ce que les non-croyants, accusés par la Sainte Inquisition d’être complotistes, disaient depuis longtemps :

– Le confinement et la vaccination doivent être réservés aux personnes à risque. Tous les autres peuvent gambader librement c’est-à-dire non seulement travailler dans des lieux contaminants, mais aussi se distraire dans les lieux publics ouverts ou fermés.
– Plus de gens sont porteurs du virus (symptomatiques et asymptomatiques) plus rapidement la toxicité de celui-ci faiblit. C’est exactement ce qui se passe depuis fin décembre : beaucoup de cas et peu de morts.

Professeur Éric Caumes sur la vaccination : « On a fait une erreur stratégique », Europe 1, 14/01/2022 :

La sainte Église du royaume macroniste restera la gardienne de la foi en répétant matin, midi et soir : Nous avons raison d’avoir eu tort. Les évangélistes médiatiques chantent déjà un Te Deum au Sauveur suprême [3]. Il sera repris en chœur par la majorité des con-citoyens pour exorciser leur trouille [4].

18/01/2022
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Source : Monde en question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.