Le visage de la barbarie à Kharkov : Exécutions sommaires de civils filmées par les Ukrainiens

par Karine Bechet-Golovko.

Une vidéo postée par Jorine, un ancien commandant de bataillon Azov, a provoqué une fureur sur les réseaux sociaux – et un silence médiatique en Occident. Rien de surprenant à cela, il filme l’exécution sommaire de civils à Koupiansk et leur fosse commune au milieu de la forêt. Le départ de l’armée russe s’accompagne, malheureusement, de ces exactions pour les populations civiles. Au-delà de l’horreur absolue de la chose, ces crimes montrent bien la relation entre le pouvoir atlantiste de Kiev et les populations vivant sur les territoires contrôlés : toute contestation sera réduite à néant dans le sang. Et c’est cela que les pays Occidentaux soutiennent. C’est le visage de cette barbarie que nos dirigeants de pacotille révèrent.

Sur la chaîne Telegram est apparue une vidéo d’exécution de civils à Koupiansk, qui seraient soupçonnés d’avoir « collaboré » avec « l’occupant » russe. Cette vidéo est absolument terrible : https://t.me/readovkanews/43690?embed=1l

Les chaînes ukrainiennes du Télégramme affirment que Kiev n’est pas satisfait de la publication de la vidéo du massacre des habitants de Kupyansk. L’ancien commandant d’Azov a été contraint de modifier son message en urgence.

Selon les chaînes ukrainiennes Resident et Legitimnyy, le nationaliste autoproclamé Azov Zhorin sur Bankova avec la publication d’une vidéo du massacre des civils de Kupyansk, soupçonné de collaborer avec l’armée russe. La vidéo a soulevé un tel scandale que le punisseur, qui voulait intimider une fois de plus d’autres Ukrainiens en promettant une « revanche », a dû tout rejouer en urgence, ajoutant que la vidéo avait été « prise sur le téléphone de l’occupant ».

Cependant, il n’était plus possible de recoller la moustache tombée – les métadonnées disponibles de la publication malheureuse font le tour du net – le fichier média a été filmé aujourd’hui, 9 octobre 2022, à 13h24, posté sur la chaîne de Zhorin presque une heure plus tard. Ainsi, ce fait ne fait que confirmer toutes les remarques faites par les utilisateurs attentifs qui ont noté à la fois le paysage automnal et les vêtements en fonction de la météo de ces tués.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Vidéo à voir ici (Attention âme sensible s’abstenir)

Comme le précise le correspondant de guerre Kots :

« Une veste orange sur un homme, un ruban rouge ou une corde autour du cou d’une femme enterrée, du ruban gris sur les jambes d’un corps qui tombe, une corde noire avec laquelle ses mains sont attachées derrière son dos, un sac noir sur sa tête. …

Cette vidéo a été téléchargée par un nazi d’Azov avec une inscription ambiguë, selon laquelle il est impossible de dire clairement, qui a tué ces personnes à Koupiansk (plus tard, après s’être rendu compte, il a ajouté que la vidéo provenait « du téléphone de l’occupant »). Mais vous pouvez voir un signal très clair que ce sera le cas pour tous ceux qui coopèrent avec l’administration russe. …

Le monstre a complètement perdu ses repères et télécharge des images du massacre de ceux que les nazis considèrent comme des traîtres et des collaborateurs. Ils ont dû être torturés avant de mourir. » 

Le scandale provoqué par la publication de cette vidéo a conduit, en effet, à une modification de l’inscription : cette vidéo aurait été tournée par « l’occupant », donc les Russes. N’ayons aucun doute sur le fait que cela leur sera imputé sous peu. 

Mais la Russie est partie de la région de Kharkov, il y a un mois. Or, il s’agit bien sur la vidéo d’un paysage d’automne et les corps sont habillés bien chaudement pour l’été … 

Cette exécution sommaire n’est pas un cas isolé, elle reflète bien une pratique généralisée des Ukrainiens otanisés envers le reste de la population : tous ceux qui sont contre ce régime d’occupation globaliste seront détruits. Physiquement. Simplement, habituellement, ils ne diffusent pas de vidéos de leurs exploits.

Des témoignages sortent concernant des exécutions à Koupiansk et à Izium pour avoir simplement accepté de l’aide humanitaire russe.

Vidéo à voir ICI

PS : Il y a une semaine de cela environ, dans la zone grise de Kherson, lorsque l’armée altantico-ukrainienne a repris le village de Velikaya Aleksandrovka, un missile américain HIMARS a été lancé sur une colonne de civils, fuyant le « libérateur » atlantiste. Un témoin déclare que les militaires ukrainiens ont ensuite achevé au fusil 16 civils, qui n’avaient pas péri.

Aucun mot dans les médias alignés …

Karine Bechet-Golovko

source : Russie Politics

Source : Reseau International

Lire également : Le Monde – En Ukraine, l’armée accusée d’avoir tué des civils à Donetsk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.