Le système financier se meurt, vive le …

Introduction

Chers lecteurs, le temps de « philosopher » est révolu. Nous vivons actuellement et c’est tant mieux, le temps de l’apocalypse, c’est-à-dire, celui du dévoilement. Dans cette confusion apparente, les masques tombent, la vérité apparait au grand jour. Cette excellente nouvelle est la révélation que notre destin NOUS appartient. Il est temps, pour chacun de nous, de contribuer activement au futur de l’humanité.

Par « confort intellectuel », certains d’entre nous s’enfoncent dans leur avilissement et deviennent totalement soumis à ceux qui s’autorisent à manipuler la nature, les animaux et maintenant nos propres gènes. Il est temps de reprendre confiance en l’Être que nous sommes vraiment et d’agir individuellement, pour construire collectivement le merveilleux monde de demain.

L’objectif de ce blog, qui traite de « l’écume des choses », est de vous y aider. Si vous désirez être pleinement acteur de « l’ardente obligation » de changer vraiment ce monde, abonnez-vous aux « Rendez-vous d’Hubert ». En plus de bénéficier de solutions pratiques pour traverser avec profit la période actuelle, ce sera votre manière de m’aider très concrètement, à poursuivre mon travail et améliorer sa qualité.

Sujet du jour 

J’espère qu’il est clair pour vous, que la seule question à vous poser aujourd’hui, n’est pas : « Est-ce que le système financier actuel va s’effondrer ? », mais bien : « Quand cela va-t-il avoir lieu ? ». En réalité, cet effondrement est déjà en cours et il est de plus en plus mal dissimulé par ceux qui l’ont créé : les différents gouvernements des principaux pays de la planète.

On peut considérer qu’il a commencé le 15 aout 1971 avec la décision des USA de mettre fin à la convertibilité du dollar en or et la déclaration de son secrétaire du trésor, John CONNALLY (équivalent de notre ministre des finances) à ses collègues du monde entier : « Le dollar est notre monnaie et votre problème ». Cette opération a permis à la banque centrale américaine (FED) d’imprimer des montagnes de dollars qui perdent continuellement de leur valeur. Il en est de même pour l’Euro et la banque centrale européenne (BCE).

À compter de ce fameux 15 aout, le monde entier a été dans l’obligation d’avoir confiance dans la valeur de la monnaie du monde qu’est le billet vert. La « planche à billets » ne cesse de fonctionner et la dette des USA a dépassé trente mille milliards de dollars !!! À partir de 2006, la FED a cessé de publier le volume de dollars existant dans le Monde. Depuis janvier 2021, elle ne publie plus de données sur la création monétaire. C’est commode. Et c’est dans cet état financier que « Papy Biden » impose des sanctions financières à la Russie… qui est en excédent commercial !!!

Comme je vous en ai informé la semaine dernière, les « Z’énormes » sanctions contre la Russie, ont eu pour effet d’accélérer l’activation des dispositifs financiers qu’elle mettait en place avec son partenaire chinois pour créer un nouveau système financier mondial… dans lequel l’or physique est présent !!!

Maintenant que « la messe est dite »… selon le rite orthodoxe , il nous reste à apprendre à vivre avec une inflation qui ne va cesser de progresser… comme les pénuries qui en sont la conséquence. Nos monnaies (dollar, euro…) se meurent, nous devons trouver d’autres alternatives, comme des systèmes d’échanges locaux (SEL). L’idée n’est pas nouvelle et elle fonctionne déjà. Bien que souvent jugés comme utopiques, les SEL sont l’un des derniers espaces de fabrication de liens sociaux.

Saviez-vous que dans le collège Max JACOB de Saint-Jean de la Ruelle, dans le Loiret, le directeur d’établissement a inventé… « la table de troc ». Explications :

À la cantine du collège, quand un élève s’apercevait qu’il n’avait plus d’appétit pour la portion de fromage qui lui avait paru si appétissante quelques minutes plus tôt, celle-ci se retrouvait à la poubelle. Maintenant, dans un cas similaire, l’élève est invité à déposer cette portion de fromage sur « la table de troc ». Ainsi, elle n’aura pas été produite et achetée pour rien. Elle pourra faire plaisir à un autre élève qui, lui, a encore faim.

Le résultat est très positif : grâce à « la table de troc », la quantité de nourriture qui part à la poubelle chaque jour est passée de 27 à 32 kilos, à seulement 9 à 11 kilos !!! Même si c’est encore « beaucoup », la réduction de ce gâchis est divisée par trois.

« L’avenir n’est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire »

(Henri Bergson)

Gardez confiance, il est des raisons d’espérer. Je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.